Nouvelles opportunités pour l’énergie éolienne

Dimanche, 14 février 2021 à 10:36:41
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration.

Nhân Dân en ligne — Le développement des énergies renouvelables, en particulier l’énergie éolienne, est considéré comme une solution vitale pour l’indépendance énergétique du pays. Il s’agit également de la politique encouragée par le Parti communiste et l’État vietnamiens dans l’esprit de la Résolution 55 du Bureau politique.

Capacité et politique

En 2020, le Vietnam a eu la chance de disposer de suffisamment d’électricité pour répondre à la demande. Mais en 2021, le pays a dû faire face à un risque de pénurie d’électricité. Par conséquent, dans le but d’assurer un approvisionnement en électricité suffisant pour le développement socioéconomique à partir de 2021, en plus de solutions visant à résoudre les problèmes des projets en retard et de l’incitation aux économies d’électricité, la promotion de projets éoliens et solaires est nécessaire et urgente.

Selon la Banque mondiale (BM), l’énergie éolienne au Vietnam a un potentiel de 475 GW pour l’énergie éolienne en mer, dans les eaux d’une profondeur inférieure à 200 m, et la capacité totale des centrales électriques actuellement en fonctionnement au Vietnam est de 40 GW, en cumulant l’hydroélectricité et l’énergie thermique au charbon. Le potentiel de l’énergie éolienne offshore est plusieurs fois plus élevé que la capacité existante et pourra répondre aux besoins actuels et futurs en énergie.

Dans le cadre d’une politique d’encouragement à l’investissement dans le développement de l’énergie éolienne, le Premier ministre a publié, le 10 septembre 2018, la décision 39/2018/QD-TTg modifiant et complétant un certain nombre d’articles de la décision 37/2011/QD-TTg du 29 juin 2011 sur le mécanisme de soutien au développement de projets éoliens au Vietnam. En conséquence, le prix de l’énergie éolienne sur le continent est ajusté pour passer à 1 927 dongs/kWh et celui de l’énergie éolienne en mer à 2 223 dongs/kWh. Ce prix de l’électricité sera appliqué à une partie ou à l’ensemble des centrales, dont la date d’exploitation commerciale sera antérieure du 1er novembre 2021, et s’appliquera pendant 20 ans à compter de la date d’exploitation.

L’investissement dans l’énergie éolienne est beaucoup plus difficile que dans le photovoltaïque. Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, de nombreux projets risquent de prendre du retard. Sans oublier que pour ajouter un projet éolien ajouté à la planification, il faut obtenir le rapport d’étude de faisabilité. Pour cela, l’investisseur doit avoir collecté des données de mesure du vent sur au moins 12 mois. En plus du mécanisme des prix, des difficultés de construction, des politiques et des lois connexes, de nombreuses entreprises sont préoccupées par la question d’approvisionnement du public et de savoir si le transport pourra supporter tous les projets mis sur le réseau ou non.

Nguyen Tam Tien, directeur général du groupe Trung Nam, l’une des sociétés investissant massivement dans les projets d’énergies renouvelables, a conclu que le Vietnam aurait l’opportunité d’accueillir une grande vague d’investissements après l’épidémie de Covid-19, y compris le domaine des énergies renouvelables. Mais le pays doit avoir des politiques meilleures que celles des autres pays.

Stabilité et cohérence

Face aux récentes difficultés des investisseurs, le ministère de l’Industrie et du Commerce a remis un rapport au Premier ministre pour approuver la politique de prolongation du délai d’application du mécanisme de prix de l’électricité aux projets éoliens, dans la décision 39, jusqu’à la fin de 2023.

À l’heure actuelle, le ministère de l’Industrie et du Commerce étudie également le mécanisme de vente d’électricité directement des producteurs aux consommateurs. Ce mécanisme créera une force motrice pour attirer les investissements de tous les secteurs économiques pour développer les sources d’énergie, en particulier les énergies renouvelables ; procéder à la réplication du mécanisme sur le marché de détail de l’électricité et créer un environnement pour assurer le respect de l’esprit de la Résolution No 55-NQ/TW, du Bureau politique du 11 février 2020, sur la Stratégie nationale du développement énergétique du Vietnam à l’horizon 2030, avec une vision jusqu’en 2045.

Plus précisément, lorsque l’accord de libre-échange Vietnam - Union européenne (EVFTA) entrera en vigueur, de grandes sources de capitaux et de technologie éolienne offshore de l’Union européenne participeront au développement de l’énergie éolienne offshore au Vietnam. Les experts et les investisseurs espèrent que cette opportunité sera suffisamment exploitée pour que le Vietnam puisse se retrouver en tête de l’ASEAN et devenir un centre majeur d’énergie éolienne offshore dans le monde. Il s’agit également d’un moteur pour les industries de soutien, les services maritimes et l’avenir de l’exportation d’énergie éolienne vers l’ASEAN et les régions voisines.

Il sera nécessaire d’avoir un bon mécanisme de prix pour attirer les investissements privés dans l’énergie, mais il faudra aussi avoir des politiques énergétiques stables et cohérentes et quantifier clairement les besoins, afin de répondre de manière appropriée aux besoins énergétiques de chacun.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: