Publication d’un livre sur les relations Vietnam - États-Unis

Samedi, 04 novembre 2017 à 17:26:32
 Font Size:     |        Print
 

Les drapeaux du Vietnam et des États-Unis. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Centre pour les Études stratégiques et internationales (CSIS) à Washington a publié, le 3 novembre, un livre intitulé « De l'ennemi au partenaire: le Vietnam, les États-Unis et l'agent orange » de l’ancien chef adjoint du Département général de l'Environnement, relevant du Ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l'Environnement, et de M. Charles R. Bailey, ancien représentant de la Fondation Ford au Vietnam.

Lors de l'événement, les co-auteurs ont déclaré que ce livre est le résultat des études à long terme, réalisées durant la période où le Vietnam et les États-Unis ménageaient des efforts pour surmonter les difficultés en vue de la coopération.

Ils ont souligné que l’assistance américaine au Vietnam pour surmonter les conséquences de la guerre, y compris l'agent orange, avait contribué à promouvoir les relations bilatérales tout en démontrant des obligations humanitaires et éthiques.

Concernant les orientations à suivre, ils ont suggéré que la partie américaine travaille avec le Vietnam pour élaborer un programme de coopération à long terme et complet sur cette question, y compris la désintoxication de l'aéroport de Biên Hoa et l’élargissement de l’aide en faveur des victimes de l'agent orange.

S'exprimant lors de l'événement, l'ambassadeur vietnamien aux États-Unis, Pham Quang Vinh, a affirmé que 42 ans après la guerre, les deux pays ont parcouru un long chemin, étendu leur coopération et entretiennent un partenariat intégral, dans lequel la coopération pour surmonter les conséquences de la guerre, y compris la désintoxication, le déminage et l'aide aux victimes, est une question humanitaire.

Le diplomate vietnamien a pris de la coopération et de l'assistance américaine au cours de ces 19 dernières années, sur les plans de désintoxication et d'aide aux victimes, y compris le projet de nettoyage de l'aéroport de Dà Nang.

Estimant que la demande d’aide reste énorme, il a appelé le Congrès et le Gouvernement américain à poursuivre et à étendre ce programme, ainsi qu’à le considérer comme une question humanitaire laissée par la guerre, afin de contribuer à promouvoir les relations bilatérales.

Il a enfin suggéré à la partie américaine à travailler avec le Vietnam, à financer et à lancer dans les meilleurs délais le projet de désintoxication à l'aéroport de Biên Hoa.

VNA/NDEL