Les Vietnamiens accueillent le Têt traditionnel dans les pays étrangers

Samedi, 17 février 2018 à 12:07:49
 Font Size:     |        Print
 

La famille du couple Nhung, Philberg Corbrejaud et leurs amis adressent des voeux du Nouvel An à leurs familles au Vietnam. Photo: NDEL

Nhân Dân en ligne - Bien que l’ambiance de l’accueil pour le Têt soit moins animée que celle au pays natal, les Vietnamiens en France mettent du temps pour préparer le repas de fin d’année « Tât Niên », le plateau des cinq fruits, les « banh chung » (gâteau du Têt), pour soulager la nostalgie, en préservant la culture traditionnelle.

Pour découvrir l’ambiance de la préparation pour le repas « Tât Niên » des Vietnamiens dans les provinces et villes de France, nous partons de Paris et traversons près de 400 kilomètres d’autoroute pour arriver au supermarché asiatique Indochine à Nantes, dans l’Ouest de la France.

Nous rencontrons Mme Nhung et son mari français, Philberg Corbrejaud, et leurs amis à ce supermarché qui achètent des produits pour préparer un festin du Tât Niên chez Nhung.

Le couple de Nhung et ses amis préparent le Têt. Photo: NDEL.


Philberg Corbrejaud cuisine bien des plats vietnamiens. Photo: NDEL.

Nhung prépare le plateau des cinq fruits. Photo: NDEL.

Le repas copieux « Tât Niên » est prêt dans peu de temps, avec les plats traditionnels attrayants du Têt comme les « banh chung », le « nem »,…

Le repas Tât Niên très joyeux et chaleureux. Photo: NDEL.

À la table du festin Tât Niên, on fait part à l’un à l’autre les succès ainsi que les difficultés durant l’année passée, souhaitant atteindre des meilleurs résultats en 2018, en préservant la culture traditionnelle et s’orientant vers le pays d’origine.

* Le Têt en parfaite union en Russie

L’Ambassade du Vietnam en Russie a célébré le 14 février le Têt traditionnel de l’Année du Chien 2018, en présence des Viêt kiêu, des étudiants vietnamiens et des employés de l’Ambassade.
Dans une atmosphère chaleureuse, l’ambassadeur du Vietnam en Russie, Ngô Duy Manh, a souligné que la communauté des Vietnamiens en Russie est bien solidaire et s’oriente toujours vers le pays d’origne avant de leur souhaiter une bonne santé et des succès pour la nouvelle Année.

L’ambassadeur du Vietnam en Russie, Ngô Duy Manh, souhaite une bonne santé et des succès pour la nouvelle Année. Photo: NDEL.

Les plats traditionnels des jours du Têt traditionnel du Vietnam. Photo: NDEL.

Le programme d’accueil du Têt traditionnel est devenu plus animé avec des numéros artistiques interprétés par des étudiants vietnamiens des universities russes. À la fin de la fête, tout le monde porte des toasts pour souhaiter la paix, la bonne santé et la prospérité pour la nouvelle année, en dégustant des plats traditionnels pleins de saveurs du Têt.

*L’ambiance du Têt en Australie

L’espace du Vietnam lors du Têt communautaire à Canberra.

L’ambassade du Vietnam en Australie a célébré le Têt à la fin d’année lunaire offrant l’occasion à la communauté vietnamienne de se réunir dans une ambiance de solidarité en passant en revue les événements de l’année passée et s’orientant vers la nouvelle année avec espoir en la réussite.

Le professeur Carl Thayer (à gauche), sympathisant du Vietnam, est impressionné par le programme d’accueil du Têt. Photo: NDEL.

Dans l’atmosphère de grande intimité, ils dégustent des plats traditionnels vietnamiens, en participant à la danse « sap » (danse au bambou).

Les “to he” (figurines en pâte de riz colorée) de l’artisan Lê Xuân Tùng attirent l’attention des invités, notamment des enfants. Photo: NDEL.


La danse “sap” lors du Têt communautaire. Photo: NDEL.

À Sydney

Des produits pour le Têt comme les confiseries , les friandises de toutes sortes, les plantes d’agrément comme les fleurs d’abricotier, de chrysanthèmes, etc, se vendent beaucoup durant les jours de fin du 12e mois lunaire dans les marchés vietnamiens connus comme Bankstown, Cabramatta. Les familles vietnamiennes fêtant le Têt à l’étranger ont également organisé des programmes de rencontre, en préparant des « banh chung », et « banh tet » (gâteau du Têt au Sud), pour sensibiliser leurs enfants à la préservation de la culture traditionnelle.



De nombreuses jeunes familles vietnamiennes à Sydney préparent les “banh chung” pour aider leurs enfants à se souvenir du Têt traditionnel du pays d’origine. Photo: NDEL.

* Les Viêt kiêu au Cambodge accueillent le réveillon

L’Association générale des Cambodgiens d’origine vietnamienne a organisé le dernier jour du 12e mois lunaire une rencontre avec les Viêt kiêu, leur offrant l’occasion de partager ensemble la joie à l’arrivée du Nouvel an à Phnom Penh au Cambodge.

Les Viêt kiêu au cambodge brulent des bâtonnets d’ensens pour rendre hommage aux ancêtres au réveillon. Photo: NDEL

* Les Viêt kiêu au Laos accueillent le Têt du Chien 2018

Des dizaines milliers de Viêt kiêu au Laos accueillent avec enthousiasme l’année du Chien, en s’orientant vers le pays natal. Le Vietnam et le Laos passent le réveillon au même moment, les Viêt kiêu au Laos peuvent regarder les feux d’artifices au Vietnam à la télévision, ou contempler directement ces feux d’artifices à Vientiane.

La capitale Vientiane au dernier jour du 12e mois lunaire, les Viêt kiêu vendent des produits pour le Têt comme des “banh chung”, des confiseries , devant la pagode de Phât Tich. Photo: NDEL.

Le bureau de l’attaché militaire du Vietnam au Laos a accueilli le Têt dans la soirée du dernier jour de l’année lunaire . Lors de l’événement, il y a des programmes artistiques louant la solidarité spéciale entre le Vietnam et le Laos , interprétés par des chanteurs laotiens.

NDEL