L'empreinte du Vietnam dans la cuisine australienne

Mercredi, 21 février 2018 à 15:44:37
 Font Size:     |        Print
 

Le banh mi kep thit (pain vietnamien au porc frit). Photo : phunutoday.vn.

Nhân Dân en ligne - À l’occasion de sa participation à la Semaine des dirigeants économiques de l'APEC 2017 tenue dans la ville de Dà Nang, le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, s'est assis sur un bord de route pour savourer un banh mi kep thit (pain vietnamien au porc frit). Ce fait a fourni un aperçu unique de la richesse de la cuisine vietnamienne.

La nourriture vietnamienne est non seulement très appréciée, mais elle est aussi devenue un plat familier pour de nombreux Australiens, même ceux qui n'ont jamais visité le Vietnam.

Les Australiens aiment les sports et les activités de plein air. Ils accordent donc une grande attention au contenu nutritionnel et à la qualité de leurs repas. Près de 90% de la population australienne vit dans des zones urbaines (plus élevé que la plupart des pays occidentaux), donc leurs goûts alimentaires sont très variés. Les Australiens modernes ont tendance à exiger un repas avec plein de légumes verts, de viande et de glucides complexes, mais faible en matières grasses, en farine et en produits laitiers.

La cuisine vietnamienne a émergé comme une nourriture populaire avec de nombreux avantages : beaucoup de légumes, en particulier les légumes crus, moins de nourriture frite, et presque pas de produits laitiers.

Dans les grandes villes d'Australie, les restaurants et les boulangeries vietnamiennes sont toujours bondés à l'heure du déjeuner. Les Vietnamiens d'outre-mer qui sont nés et ont grandi en Australie conservent les habitudes alimentaires et de consommation typiques des Vietnamiens. Avec leur connaissance des affaires, ils ont formé des chaînes de restaurants imprégnés des caractéristiques vietnamiennes qui répondent aux goûts et aux exigences des Australiens. Le « Banh mi kep » (sandwich vietnamien) est un exemple typique. Le pain a été introduit au Vietnam par les Français pendant leur période coloniale. Cependant, les Vietnamiens ont fait des changements créatifs et mélangé la farine de riz avec la farine de blé pour rendre les baguettes plus moelleuses à l'intérieur et croustillantes à l'extérieur, ce qui convient bien au goût des occidentaux. En plus du pâté (style vietnamien), un ingrédient occidental, la viande et les légumes sont des garnitures de choix pour les Vietnamiens. La combinaison harmonieuse des caractéristiques orientales et occidentales, l'équilibre nutritionnel et un prix bon marché ont fait des sandwichs vietnamiens un excellent choix pour de nombreux Australiens. Les restaurants utilisent de nombreuses sortes de viandes cuites: rôties et grillées, porc grillé, bœuf frit et poulet grillé.

L'Australie met en évidence la diversité culturelle de la société et l'État protège toujours les valeurs culturelles et le patrimoine de chaque communauté immigrée dans le pays. Par conséquent, ils respectent toujours tous les aliments et leurs noms d'origine.

Un restaurant servant de plats vietnamiens en Australie. Photo : NDEL.

Le « Pho » (nouilles vietnamiennes en bouillon) est aussi une nourriture populaire dans le monde entier. En Australie, les gens peuvent manger un « Pho » pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner ou même dans le bus. Les gens vivant en Australie viennent de nombreux pays du monde, de sorte que leurs demandes culinaires sont diverses. Les restaurants vietnamiens peuvent satisfaire les appétits de nombreux clients différents. Par exemple, les hindous, qui ne sont pas autorisés à manger du bœuf, peuvent manger du poulet; tandis que les musulmans peuvent choisir des plats de bœuf halal. En outre, les végétariens peuvent savourer des bols de « Pho » avec du tofu et du bouillon de légumes.

En plus du « Pho », le « Bun bo Huê » (soupe vietnamienne de nouilles épicées au bœuf) a également gagné en popularité en Australie. Les Asiatiques adorent cette nourriture en raison de la citronnelle et du piment combinés à la riche saveur de la pâte de crevettes. Chaque bol de « Pho » ou de « Bun bo Huê » est accompagné d'une assiette de « hung quê » (basilic) et de germes de soja.

Dans l'alimentation quotidienne des familles australiennes, de nombreux fruits et aliments vietnamiens sont devenus des ingrédients populaires, tels que les crevettes, les poissons basa, les noix de cajou, le poivre, le litchi et les fruits du dragon. Fait intéressant, le « barrage de rau » - une sorte de légumes crus au Vietnam, est également populaire en Australie avec un nom spécial de « menthe vietnamienne ». Des paquets de sauce de poisson mélangés avec de l'ail et du chili ou des boîtes de plats cuisinés, tels que des viandes rôties et du poisson conservé du Vietnam sont disponibles dans les supermarchés.

Luke Nguyên, un chef vietnamien devenu célèbre en Australie pour ses apparitions dans les émissions de télévision sur le tourisme et la cuisine, a présenté le « banh mi kep » de Dà Nang au Premier ministre Malcolm Turnbull. On peut dire que la cuisine australienne moderne est une combinaison de plusieurs écoles culinaires et que la cuisine vietnamienne en fait partie intégrante.

Beaucoup d’Australiens ont visité le Vietnam pour profiter de la délicieuse cuisine traditionnelle dans son pays d'origine. Si l'environnement touristique, les infrastructures et les ressources humaines sont continuellement améliorés en fonction des normes internationales, l'image de la terre et du peuple du Vietnam sera certainement davantage promue, et pas seulement dans le domaine de la gastronomie.

NDEL