Renforcer la coopération vietnamo-tchèque dans la main-d’œuvre

Mercredi, 12 juin 2019 à 17:50:10
 Font Size:     |        Print
 

Séance de travail entre le ministre vietnamien du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung, et le Vice-Président de la Chambre des Députés du Parlement tchèque, Vojtěch Filip. Photo: molisa.gov.vn.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam et la République tchèque disposent de grandes opportunités pour promouvoir leur coopération dans le développement de la main-d’œuvre.

C’est ce qu’a déclaré le ministre vietnamien du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung, lors d’une séance de travail le 11 juin à Hanoi avec le Vice-Président de la Chambre des Députés du Parlement tchèque Vojtěch Filip, également président du Parti communiste de Bohême et Moravie.

Le Vietnam est prêt à coopérer avec la République tchèque dans la formation d’infirmiers et d’aides-soignants hautement qualifiés, a affirmé le ministre Dào Ngoc Dung.

Il a également proposé à la partie tchèque d’aider le Vietnam à améliorer la qualité de la formation professionnelle dans la métallurgie, la fabrication de machines et de pièces électroniques, le textile-habillement, la pharmaceutique et la transformation alimentaire.

Le ministre Dào Ngoc Dung a jugé nécessaire d’accélérer les négociations et la signature des accords servant de base juridique pour promouvoir la coopération vietnamo-tchèque dans ce domaine.

Chaque année, le Vietnam envoie environ 145 000 travailleurs à l'étranger, principalement à Taiwan (Chine), en République de Corée, au Japon, en Allemagne et en Malaisie, a indiqué Dào Ngoc Dung.

Pour sa part, le Vice-Président de la Chambre des députés tchèque Vojtěch Filip a affirmé la volonté de la République tchèque d’assister le Vietnam dans la formation des infirmiers, des aides-soignants et des médecins.

La République tchèque s’engage à favoriser la délivrance des visas de travail aux infirmiers et aux aides-soignants vietnamiens. Le pays envisage aussi de construire un centre de formation des ressources humaines dans la santé au Vietnam, a noté Vojtěch Filip.

Selon le Vice-Président de la Chambre des députés tchèque, son pays est capable de recevoir jusqu’à 4 000 infirmiers et aides-soignants vietnamiens.

Dào Ngoc Dung et Vojtěch Filip se sont réjouis du développement vigoureux des relations d’amitié et de coopération entre le Vietnam et la République tchèque ces derniers temps. Ils ont rappelé le succès de la visite en République tchèque du Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc en avril dernier, laquelle a permis de créer un nouvel élan à la coopération bilatérale dans des domaines aussi divers que l’éducation, la formation, le travail, l’agriculture, les sciences, les technologies, l’environnement, la culture et le tourisme.

Le Gouvernement tchèque a décidé de reprendre depuis juin la délivrance de visas de longue durée aux travailleurs vietnamiens après les avoir suspendus durant près d'un an.

Les deux pays ont l’intention d’ouvrir une ligne aérienne directe entre Hanoi et Prague.

NDEL