Un atelier aborde l'enquête sur les restes d'armes à sous-munitions

Mercredi, 28 août 2019 à 14:15:31
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-président du Comité populaire de la province de Quang Tri, Hoàng Nam, prend la parole lors du séminaire. Photo : thoidai.com.vn.

Nhân Dân en ligne - Un atelier sur l’enquête sur les résidus d’armes à sous-munitions a eu lieu le 27 août à Dông Hà, dans la province de Quang Tri (au Centre).

L’événement était organisé conjointement par l’organisation Norwegian People's Aid (NPA) et le Centre national contre les mines du Vietnam visant à discuter des mesures et principes optimaux de l'enquête sur les restes d'armes à sous-munitions.

L’enquête sur les restes d’armes à sous-munitions est l’une des initiatives appliquées dans la province de Quang Tri afin d’améliorer l’efficacité du désarmement des munitions non explosées dans de vastes zones contaminées.

Quang Tri est la province la plus touchée par les munitions non explosées. Plus de 8 500 personnes ont été tuées ou blessées après la fin de la guerre. C'est la province la plus polluée par les bombes et les mines au Vietnam, la superficie de terres contaminées par les bombes et les mines étant de 82%.

Le vice-président du Comité populaire de la province, Hoàng Nam, a déclaré que la province avait mis en œuvre divers projets de prévention des incidents liés aux bombes et aux mines et du nettoyage des terres, contribuant ainsi au développement socio-économique de la province.

Quang Tri enregistre environ 70 incidents liés à des bombes et à des mines antipersonnel chaque année. Cependant, en 2018, la province n'a pour la première fois enregistré aucun incident et s'efforce d'être la première localité du Vietnam libérée de tels incidents d'ici 2025, a ajouté Hoàng Nam.

Pour sa part, l'ambassadeur des États-Unis au Vietnam, Daniel J. Kritenbrink, a déclaré que la collaboration entre les États-Unis et le Vietnam dans la gestion des UXO de l'après-guerre avait porté ses fruits, sauvant la vie de nombreuses personnes et libérant des millions de mètre carré de terrains pour le développement économique.

NDEL