Le Vietnam réduit l’écart avec l'Indonésie et Singapour dans le domaine de start-up

Mardi, 10 septembre 2019 à 11:17:05
 Font Size:     |        Print
 

L'opérateur indonésien Go-Jek est arrivé sur le marché vietnamien en 2018. Photo : Akira Kodaka/VNA.

Nhân Dân en ligne - Les entreprises de start-up au Vietnam sont en croissance rapide malgré la stagnation de l’économie mondiale, a affirmé un article intitulé «Les start-up du Vietnam réduisent les écarts avec les leaders régionaux, l’Indonésie et Singapour, grâce à un nouveau financement » de l’auteur Kentaro Iwamoto, publié le 3 septembre par le journal Nikkei Asia Review.

D’après une étude menée conjointement par le fonds de capital-risque ESP Capital, basé à Hô Chi Minh-Ville, et la compagnie Cento Ventures de Singapour, les investissements dans les entreprises de start-up au Vietnam ont atteint 246 millions de dollars avec 56 contrats, lors du premier semestre de l’année. Ce chiffre pourrait atteindre 800 millions de dollars d’ici la fin de l’année, une augmentation d’au moins 80% par rapport à 444 millions de dollars affichés l’an dernier.

Au total, environ 5,9 milliards de dollars ont été investis dans les start-up de l'Asie du Sud-Est au premier semestre de 2019. Le Vietnam occupe environ 17% du total des investissements à la start-up, derrière l'Indonésie, 48% et Singapour, 25%, soit une hausse considérable par rapport à 5% en 2018.

Selon l’auteur de l’article, l’investissement à la start-up au Vietnam a commencé à augmenter depuis l’année dernière, notamment pour la vente en ligne, le paiement et l’éducation.

L’application de paiement électronique Momo, qui a recueilli près de 100 millions de dollars de du fonds américain Warburg Pincus, est l’une des start-up vietnamiennes attirant un capital le plus élevé l’an dernier.

La plate-forme de commerce électronique Tiki a mobilisé 75 millions de dollars en mars de la compagnie singapourienne Northstar Group. La société de solutions de paiement VNPay a aussi mobilisé 50 millions de dollars auprès du fonds d’État singapourien GIC, tandis que l’opérateur de jeux en ligne VNG a reçu 29 millions de dollars de Temasek Holdings.

L’article a souligné qu’avec une population de 96 millions d’habitants et un taux de croissance économique vigoureux de 6,7% entre avril et juin, le Vietnam devient attirant pour de nombreux investisseurs étrangers. Au pays, les services d’application des technologies dans le commerce électronique, la logistique… sont en plein essor.

En plus, l’étude mentionnée a souligné que l'économie numérique du Vietnam bénéficierait des avantages d’une jeune population, avec 60% de la population étant au moins 35 ans, et un taux d’utilisation des téléphones mobiles et de l’internet en croissance. Le Vietnam aura plus de 10 millions d’internautes d’ici 2023.

Selon Le Vy, membre de l’ESP Capital, l’aide du gouvernement, par le biais des programmes d’assistance, a considérablement contribué à l’écosystème de start-up du pays,

Pour l’heure, l'Indonésie et Singapour sont en tête du domaine des entreprises de start-up en Asie du Sud-Est. Pourtant, le Vietnam a certainement des potentiels de s’établir un écosystème de start-up de premier rang en Asie du Sud-Est dans le futur, selon l’étude menée conjointement par ESP Capital et Cento Ventures.

VNA/NDEL