Le Japon aide le Vietnam à mettre en place un système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens

Mardi, 10 septembre 2019 à 11:36:32
 Font Size:     |        Print
 

Des représentants vietnamien et japonais signent le protocole d'accord à Hanoi le 9 septembre 2019. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Japon aidera le Vietnam à mettre en place un système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens, en vue de contribuer à la création d’un rapport national sur la résistance aux antibiotiques et de fournir des informations en retour sur la lutte contre les infections au Vietnam.

C’est l’objectif principal d’un protocole d’accord signé le 9 septembre à Hanoi entre le Département de Gestion des consultations et des traitements médicaux du ministère vietnamien de la Santé et le Centre de recherche sur la résistance aux antimicrobiens de l’Institut national des maladies infectieuses du Japon (NIID).

Selon le professeur associé, docteur Luong Ngoc Khuê, chef du Département de Gestion des consultations et des traitements médicaux du ministère de la Santé, le Vietnam est le premier pays de la région Pacifique occidentale ayant élaboré et approuvé un plan d'action national sur la résistance aux antimicrobiens en 2013. Actuellement, le Vietnam met en place un réseau de surveillance de la résistance aux antibiotiques et une base de données nationale sur la surveillance de la résistance aux antimicrobiens.

Le centre NIID a développé le logiciel JANIS, qui aide à analyser des données complètes issues de la culture bactérienne et des tests de sensibilité aux antibiotiques, permettant ainsi de générer automatiquement des rapports nationaux sur la résistance aux antibiotiques ainsi que des retours d’information de chaque hôpital participant à la surveillance de la résistance aux antibiotiques. Le logiciel repose sur une plate-forme informatique en nuage sécurisée Microsoft Azure, permettant à chaque pays d’assurer la maîtrise et la sécurité de ses bases de données.

En vertu de ce protocole d’accord, le Département de Gestion des consultations et des traitements médicaux coordonnera avec le centre NIID pour le développement du système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens au Vietnam, dans le but de créer une structure de surveillance durable grâce au développement d'un module logiciel et d'un cadre collaboratif, en vue de la création d'un rapport national sur la résistance aux antibiotiques et fournir des informations en retour sur le contrôle des infections bactériennes au Vietnam.

Motoyuki Sugai, directeur du centre NIID, a déclaré que la coopération visait notamment à identifier les hôpitaux vietnamiens qui participeraient au programme, à développer un module logiciel permettant de traiter les données vietnamiennes, à fournir aux hôpitaux des instructions pour l'utilisation de systèmes informatiques, à créer un rapport sur la résistance aux antibiotiques au Vietnam et les informations en retour sur la résistance aux antibiotiques des hôpitaux participant au système de surveillance, et à développer un cadre de coopération durable et une structure d'administration du système au Vietnam.

Luong Ngoc Khuê a souligné que la coopération avec le centre japonais et d'autres organisations connexes aiderait le Vietnam à améliorer son système de surveillance, en vue de créer la base de données nationale sur la résistance aux antimicrobiens et d'aider les hôpitaux à améliorer le contrôle des infections.

NDEL