Paul Cox honoré de l’Insigne « Pour la paix et l'amitié entre les nations »

Mardi, 10 septembre 2019 à 22:15:51
 Font Size:     |        Print
 

Paul Cox (au centre) lors de la remise de l’Insigne « Pour la paix et l'amitié entre les nations ». Photo : baoquocte.vn.

Nhân Dân en ligne - L’Union des Associations d’Amitié du Vietnam (VUFO) a remis l’Insigne « Pour la paix et l'amitié entre les nations » à Paul Cox, membre du conseil d’administration de l'Organisation des Vétérans pour la paix (VFP).

La remise de cette récompense a eu lieu dans le cadre de la table ronde sur les relations entre les vétérans vietnamiens et américains qui a été organisée le 9 septembre à Hanoi par le VUFO et l'Association Vietnam-États-Unis.

Dans son discours prononcé lors de la remise, le vice-président du VUFO et le président de l'Association Vietnam-États-Unis, l’ambassadeur Nguyên Tâm Chiên, a salué la contribution positive de l'Organisation des vétérans pour la paix (VFP) à la normalisation des relations américano-vietnamiennes et dans le traitement des conséquences de la guerre. Nguyên Tâm Chiên a souligné que l'organisation revêtait une grande importance pour construire de bonnes relations entre les deux pays et pour un développement mutuel.

En fait, le VFP joue un rôle de soutien aux organisations, de construction de réseaux, de renforcement des capacités de gestion, aux côtés d’Américains épris de paix et d’autres organisations qui souhaitent coopérer avec le Vietnam. Actuellement, le VFP est une organisation non gouvernementale des Nations Unies et membre de la Coalition du Prix de la Paix pour l'interdiction des mines et des bombes.

Pour sa part, Paul Cox a montré ses activités d'amitié et de solidarité avec le peuple vietnamien il y a 50 ans. En 1969, Paul Cox a été envoyé au Vietnam en tant que marine. Il s'est vite rendu compte que la guerre contre le peuple vietnamien n'était pas dans le but de servir son pays. De là, il a résisté au combat.

À son retour aux États-Unis pour compléter son service militaire, Paul et ses coéquipiers opposés à la guerre lancèrent un journal secret appelé « RAGE ». Ils ont utilisé le journal pour exprimer leur forte opposition à la guerre au Vietnam. Après avoir quitté l'armée en 1972, Paul a continué à se prononcer contre la guerre dans un autre journal secret intitulé « Up Against the Bulkhead », afin de déclencher une lutte interne au sein de la marine et de l'aviation contre les frappes aériennes au Vietnam.

Lorsque la guerre prit fin le 30 avril 1975, Paul se joignit aux Vietnamiens pour célébrer la paix. Il a également partagé la profonde tristesse ressentie par de nombreuses personnes face aux terribles pertes causées par la guerre.

En tant que membre du conseil d'administration du VFP, Paul Cox a aidé à organiser des visites éducatives au Vietnam au cours des 8 dernières années. Il est rentré au Vietnam 5 fois après la fin de la guerre pour de nombreuses activités humanitaires.

À cette occasion, l’ambassadeur Nguyên Tâm Chiên a remis des satisfécits à des membres du VFP.

Exprimant l'honneur de recevoir la plus haute distinction de VUFO, les représentants de VFP et Paul Cox ont confirmé qu'ils poursuivraient leurs efforts pour adoucir les séquences de la guerre et nouer de bonnes relations avec l’Association Vietnam-États-Unis.

Créé en 1985, le VFP compte désormais des milliers de membres vétérans dans tous les États américains et dans plusieurs pays. Il compte plus de 120 antennes, dont des antennes internationales au Vietnam, au Royaume-Uni, au Japon et en Irlande.

En 1993, la VFP et l’Association des anciens combattants vietnamiens ont construit un village d’amitié pour donner des soins à des enfants et anciens combattants vietnamiens victimes de l’agent d’organe.

En 2009, la VFP a accordé 250 000 dollars à des projets philanthropiques au Vietnam, en vue de donner des soins aux victimes de l’agent orange, de fournir des membres artificiels à des personnes handicapées, de réparer et de construire des maisons pour des démunis…

Lors de la table ronde, les responsables du VFP ont exprimé le souhait de s'associer aux Vietnamiens pour s'attaquer aux conséquences de la guerre, en particulier aux problèmes de bombe et de déminage, et aux effets néfastes de la dioxine sur la santé humaine et l'environnement au Vietnam.

NDEL