Conférence de gestion des hôpitaux d’Asie : vers l’efficacité du traitement

Vendredi, 13 septembre 2019 à 16:36:04
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Organisé par le ministère vietnamien de la Santé en coordination avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la 18e conférence de gestion des hôpitaux d’Asie (HMA) a eu lieu les 11 et 12 septembre à Hanoi avec la participation de plus de 2 500 délégués venus de 28 pays.

Cet événement annuel visait à aider les responsables des hôpitaux dans la région à améliorer la pensée de la gestion et la qualité des soins de santé afin d’offrir les meilleures pratiques et solutions aux patients.

Selon les participants, il est nécessaire de promouvoir la transformation numérique du secteur de santé liée au développement de l’intelligence artificielle et des technologies de la santé à l’ère de la 4e révolution industrielle. Ils ont aussi discuté des dernières technologies de ce secteur, des mesures pour réduire les coûts et améliorer les résultats pour les patients, des normes de sécurité de la chirurgie et de la construction d’un système d’évaluation de la qualité des hôpitaux.

La HMA est une bonne occasion pour les propriétaires et directeurs d’hôpitaux, les médecins et les responsables de la santé en Asie de se connecter, de partager leurs expériences sur la gestion des hôpitaux et de discuter des mesures afin de déterminer l’avenir de ce secteur dans la région.

S’exprimant lors de la 18e conférence, la ministre vietnamienne de la Santé, Nguyên Thi Kim Tiên, a déclaré que son pays avait construit un système de normes de la qualité avec 83 normes et avais mis en œuvre les normes de sécurité de la chirurgie de l’OMS. Elle a souligné que ces dernières années, son ministère avait mis en œuvre un programme de réforme du secteur de la santé vers la couverture sanitaire universelle, dans lequel la qualité des services médicaux revêtait une importance cruciale.

Elle a fait savoir que la couverture d’assurance santé dans le pays a atteint 89% grâce à l’assistance de l’État aux pauvres et aux quasi-pauvres leur permettant d’y souscrire.

Le champ d’application des prestations d’assurance santé au Vietnam est assez large par rapport aux primes que les participants doivent payer, car il couvre les médicaments, les coûts de traitement de certaines maladies graves, ainsi que les coûts de greffe d’organe.

À cette occasion, trois hôpitaux vietnamiens (Hôpital général Hung Vuong, Hôpital général de Quang Khoi et Hôpital d’oto-rhino-laryngologie de la région centrale) et trois établissements malaysiens de santé (Centre médical Mahkota, Centre médical Subang Jaya et Centre médical Sunway) ont signé un protocole d’accord dans le domaine des soins de santé.

Les prix de gestion des hôpitaux asiatiques ont également été remis pour récompenser les meilleures pratiques des hôpitaux en Asie-Pacifique.

NDEL

  Partager cet article