Améliorer l’efficacité des crédits aux bénéficiaires de politiques sociales

Lundi, 23 septembre 2019 à 16:17:45
 Font Size:     |        Print
 

Lors de la visioconférence sur le rôle des crédits des politiques sociales dans la réduction durable de la pauvreté, le 23 septembre à Hanoi. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne - Les crédits des politiques sociales représentent une préconisation juste définie par le Parti et l’État vietnamiens, permettant de créer une impulsion à la réduction durable de la pauvreté et au développement social du pays.

C’est ce qu’a déclaré le 23 septembre à Hanoi le Vice-Premier ministre (PM) du Vietnam Vuong Dinh Huê, lors d’une visioconférence sur le rôle des crédits aux bénéficiaires de politiques sociales, ou crédits des politiques sociales, dans la réduction durable de la pauvreté.

L’événement était placé sous les auspices du Comité national de pilotage des programmes cibles nationaux pour la période 2016-2020, du ministère vietnamien du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales et de la Banque des politiques sociales.

Il s’agissait d’une bonne occasion pour les secteurs concernés et les localités vietnamiennes d’évaluer l’efficacité des solutions et de partager leurs expériences en matière de réduction de la pauvreté, notamment en ce qui concerne l’octroi de crédits à taux préférentiels aux personnes démunies.

Le Vice-PM Vuong Dinh Huê s’est réjoui de l’efficacité des prêts accordés ces derniers temps aux bénéficiaires de politiques sociales.

Selon lui, la Banque des politiques sociales est une unité avant-gardiste dans l’octroi de crédits à taux préférentiels aux personnes démunies et à celles bénéficiant de politiques sociales. Les crédits de cette banque ont pris part efficacement à la réalisation des programmes nationaux de réduction durable de la pauvreté, de garantie du bien-être social et d’édification de la Nouvelle ruralité.

Le Vice-PM Vuong Dinh Huê a demandé aux services concernés et aux collectivités locales de travailler en étroite collaboration pour améliorer l’efficacité de la gestion des crédits des politiques sociales et mieux mobiliser les ressources financières au service de la réduction de la pauvreté.

Il a aussi jugé nécessaire d’examiner la possibilité d’assouplir les règlements concernant les types de foyers pauvres bénéficiant de prêts à taux préférentiels, d’augmenter le montant des prêts accordés aux familles défavorisées et leur durée maximale, ainsi que de relever les limites des prêts destinés aux activités de production agricole et aux programmes d’approvisionnement en eau propre.

Quant à la Banque des politiques sociales, le Vice-PM Vuong Dinh Huê lui a demandé d’augmenter d’ici 2025 son taux de croissance annuel du crédit d’au moins 10%. Il a appelé le Front de la Patrie du Vietnam à promouvoir la campagne « Pour les démunis » afin de mobiliser davantage de dons en leur faveur.

Jusqu’à la fin d’août dernier, la Banque des politiques sociales a débloqué 207 708 milliards de dôngs (soit environ 9 milliards de dollars) pour financer une vingtaine de programmes de crédits des politiques sociales qui couvrent 100% des communes, quartiers et bourgs du pays. L’accent est mis sur les foyers démunis dans les régions déshéritées, montagneuses, reculées, frontalières et peuplées de minorités ethniques.

Depuis 2016, 8 millions de foyers en difficulté ont bénéficié de prêts de la Banque des politiques sociales, avec une valeur totale de 221 693 milliards de dôngs. Parmi ces foyers, 1,4 million sont sortis de la pauvreté.

NDEL