L’OIT apprécie l’adoption du Code du travail (amendé) du Vietnam

Jeudi, 21 novembre 2019 à 09:45:22
 Font Size:     |        Print
 

Le Code du travail (amendé) a été adopté le 20 novembre. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Code du travail (amendé) du Vietnam adopté le 20 novembre à la 8e session de l’Assemblée nationale (AN) vietnamienne de la XIVe législature avec un taux de 90,06% des voix aide les travailleurs à bénéficier des intérêts égaux depuis la croissance économique, a indiqué le bureau de l’Organisation internationale du travail (OIT) au Vietnam.

Selon l’OIT, des modifications cette fois-ci du Code du travail (amendé) du Vietnam par rapport aux précédents rajustements en 1994, 2002, 2006 et 2012 créent un cadre juridique plus complet aux relations dans le travail, des conditions du travail, des fonctions des employeurs et celles des employés/travailleurs. Ce Code du travail s’intéresse davantage à la négociation collective volontaire, un outil nécessaire pour une économie de marché à l’orientation socialiste dans le processus d’intégration mondiale de plus en plus profonde.

Le professeur Chang-Hee Lee, directeur de l’OIT au Vietnam, a estimé que ce Code de travail (amendé) du Vietnam joue un rôle important, aide la réalisation de manière complète de la Déclaration 1998 de l’OIT, ce qui aide le Vietnam à atteindre des progrès dans la création des emplois satisfaisants à tous les travailleurs.

Ce Code du travail (amendé) comprend 17 chapitres, 220 articles, concernant les normes du travail ; les droits, les devoirs, les responsabilités des employés et des employeurs, de leurs organisations dans les relations de travail et d’autres relations liées directement aux relations de travail ; l’âge de la retraite, le nombre des jours de congé payés et la gestion publique dans ce secteur.

Parmi les nouvelles dispositions : l’âge de départ à la retraite sera fixé à 62 ans pour les hommes, en 2028 ; et à 60 ans pour les femmes, en 2035. La durée maximale de travail par jour ne doit pas dépasser 8 heures et 48 heures par semaine. L’instauration d’un jour férié supplémentaire pour célébrer la Fête nationale le 2 septembre dont l’application variera en fonction des années.

VNA/NDEL