Le Vietnam exhorté à établir des zones de matières premières pour le marché agricole

Vendredi, 06 décembre 2019 à 21:10:33
 Font Size:     |        Print
 

Signature de l’accord entre le MADR et l'ONUDI sur la mise en œuvre du projet relatif à la garantie de la qualité de la mangue dans le delta du Mékong. Photo : nongnghiep.vn.

Nhân Dân en ligne - Le développement durable des zones de matières premières, l'amélioration des capacités de transformation et l'accès aux marchés des produits agricoles sont les principaux thèmes de la conférence organisée le 5 décembre à Hanoi par le Groupe d’assistance internationale (ISG).

S'exprimant lors de la réunion, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural (MADR), Nguyên Xuân Cuong, a souligné les progrès du secteur agricole, mais également les défis liés à la dimension limitée de la production, à l'impact des changements climatiques et à l'intégration internationale

D'autre part, le responsable a évoqué la quantité modeste de produits à haute valeur ajoutée tels que la crevette, le poisson tra (Pangasius) et le lait, et a recommandé l'application des sciences et des technologies pour restructurer la production.

Il a également indiqué que, malgré ses exportations de produits agricoles sur 180 marchés, représentant une valeur totale d'exportation de 40 milliards de dollars par an, le Vietnam était toujours confronté à des carences en matière d'exploitation et de développement du marché.

Pour sa part, le directeur de la Banque mondiale au Vietnam, Ousmane Dione, a plaidé en faveur d'une attention particulière accordée à la garantie de la qualité et à la durabilité de la croissance, ainsi qu'au lien entre les provinces en matière de planification de la production et de promotion commerciale.

Dang Kim Son, ancien directeur de l'Institut des politiques et stratégies pour l'agriculture et le développement rural, a souligné l'importance de la création d'une chaîne de valeur dans le domaine des matières premières et de la promotion du développement des coopératives.

Pour leur part, les représentants de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement industriel (ONUDI) ont annoncé le modèle de production en chaîne, qui inclut les petites et moyennes entreprises privées situées dans la zone centrale des zones de matières premières, afin de réduire les coûts inutiles des étapes intermédiaires et de garantir la qualité des produits.

Il a rendu compte du système de production de mangues dans le delta du Mékong et de légumes dans les régions montagneuses du nord.

À cette occasion, des représentants de MADR et de l'ONUDI ont signé un accord concernant la mise en œuvre du projet relatif à la garantie de la qualité de la mangue dans le delta du Mékong.

NDEL

  Partager cet article