Vietnam : des signes positifs de l’économie au premier trimestre

Lundi, 06 avril 2020 à 22:22:00
 Font Size:     |        Print
 

La croissance du PIB au cours de trois premiers mois 2020 a atteint 3,82%. Photo d'illustration : VOV.

Nhân Dân en ligne - La croissance du PIB du Vietnam de 3,82% au premier trimestre est une réalisation encourageante dans le contexte de la récession de nombreux pays à travers le monde, selon certains économistes.

La croissance du PIB au cours de trois premiers mois 2020 a atteint 3,82% en glissement annuel, le niveau le plus bas depuis 2011. Selon des experts, si la situation économique vietnamienne au premier trimestre est plus morose que celle des années précédentes, elle s’avère encourageante par rapport à celle de nombreux pays dans la région et dans le monde. De nombreuses entreprises doivent suspendre leurs activités et même risquent de s’effondrer, mais ce n’est pas le cas dans tous les secteurs. L’économie présente encore des signes positifs qui devront servir de base pour élaborer de nouveaux plans de relance économique dans les temps à venir.

En fait, on ne peut pas en parler sans prendre en compte la croissance de 28,3% du secteur de l’industrie pharmaceutique en raison de la demande croissante de médicaments dans et hors du pays. D'autres industries telles que les produits pétroliers raffinés, l'alimentation, l'électronique, la production de téléphones portables et de leurs composants ont également connu une croissance importante, contribuant considérablement au budget de l'État.

« Nous avons pensé que le secteur de l'électronique et de la fabrication des téléphones mobiles et de leurs composants, sera durement affecté par le COVID-19 en raison d'une forte baisse des matières premières importées de Chine, mais des produits de téléphonie mobile de nouvelle génération lancés par Samsung qui se sont bien vendus ont contribué à la croissance du secteur », a déclaré Pham Dinh Thuy, directeur du Département des statistiques industrielles du ministère du Plan et de l'Investissement.

En outre, d’après Pham Dinh Thuy, dans le contexte de la production restreinte de la Chine et de la guerre commerciale actuelle entre les États-Unis et la Chine, de nombreux marchés potentiels dans le monde se sont tournés vers l'importation de composants électroniques du Vietnam et des entreprises étrangères ont déplacé leurs investissements sur le territoire vietnamien.

Malgré une chute du secteur des services, les effets du COVID- 19 ont donné au commerce électronique et à la logistique, notamment dans le segment de la livraison rapide, la possibilité d'enregistrer une forte croissance.

Selon les statistiques préliminaires, les achats en ligne ont connu une augmentation de 30% par rapport à la même période de l’an passé en termes de revenus grâce à la nouvelle politique de distanciation sociale. Cela entraîne le développement dynamique du secteur logistique, en particulier les services de livraison, qui a contribué de manière significative au PIB au cours du premier trimestre de l’année.

Dans l'ensemble, ce qui est le plus remarquable a été la rapidité du décaissement des investissements publics. À la fin du 31 janvier, le décaissement des investissements des ministères, des secteurs et des localités n’avait atteint que 0,95% du plan prévu par l'État, mais en fin mars, ce chiffre était passé à 13,2% du plan annuel.

Nguyên Viêt Phong, directeur du Département des statistiques de la construction et du capital d'investissement, affirme que la rapidité du décaissement du capital d'investissement public au cours du premier trimestre reflète l’efficacité des mesures prises par le gouvernement.

La croissance du PIB de 3,82% au premier trimestre est le résultat des efforts de l’ensemble du système politique et de divers secteurs économiques pour attendre l’objectif commun de surmonter les difficultés et de remettre sur les rails l’économie nationale.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: