Ousmane Dione

Le Vietnam est vraiment un modèle à partager avec les pays émergents

Lundi, 22 juin 2020 à 23:48:34
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à droite) et le directeur national de la BM au Vietnam Ousmane Dione. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne – Le Premier ministre (PM) vietnamien Nguyên Xuân Phuc a reçu, dans l’après-midi du 22 juin à Hanoi, le directeur national de la Banque mondiale (BM) au Vietnam, Ousmane Dione, venu le saluer au terme de sa mission au Vietnam.

Lors de la réunion, le PM Nguyên Xuân Phuc a remercié la Banque mondiale d’avoir apporté d’importantes contributions au processus de développement du Vietnam, notamment des projets de réduction de la pauvreté, des prêts et des conseils techniques pour les secteurs financier et bancaire, et d’avoir soutenu le Vietnam à temps dans la prévention et le contrôle du COVID-19. Selon le responsable vietnamien, le Vietnam a réussi à contrôler l’épidémie et à reprendre ses activités.

Ousmane Dione a déclaré que son mandat de quatre années au Vietnam était mémorable pour lui, en félicitant le Vietnam pour sa réponse réussie au COVID-19, devenant un modèle dans le monde. Ces derniers temps, certaines des propositions politiques de la Banque mondiale ont été acceptées par le gouvernement vietnamien.

Après avoir réalisé 140 tournées dans 34 provinces et villes, Ousmane Dione a estimé que le Vietnam avait de nombreuses opportunités pour se transformer en un pays à revenu intermédiaire. Dans le plan de développement socio-économique 2021-2025, il a déclaré que le Vietnam devait prendre des mesures pour devenir un pays à revenu intermédiaire.

Dans la prochaine période de développement, le pays d’Asie du Sud-Est doit développer rapidement le numérique dans le but de fournir des services aux gens plus rapidement et d’améliorer davantage l’efficacité des agences d’État.

Dans le traitement par le Vietnam des questions importantes et l’attraction des investissements directs étrangers, le directeur national de la BM au Vietnam a fait savoir que la promulgation par le gouvernement du décret 56 sur la gestion et l’utilisation des aides publiques au développement et des prêts concessionnels de donateurs étrangers était essentiel. Ousmane Dione a apprécié que le Vietnam donne la priorité aux projets d’investissement et de mobilisation des capitaux, ainsi qu’aux projets créateurs de valeur.

Concernant la question des ressources en eau dans le Mékong et le Delta du Mékong, le directeur national de la BM au Vietnam a dit qu’il s’agissait d’une question importante qui exigeait une coopération internationale. Cette coordination contribuera également à la mise en œuvre effective de la Résolution 120 sur le développement durable du Delta du Mékong.
Avec les succès impressionnants du Vietnam, Ousmane Dione a estimé que le Vietnam était vraiment un modèle à partager avec les pays émergents.

Pour sa part, en adressant des remerciements profonds au directeur national de la BM pour sa bonne volonté envers le Vietnam, le PM Nguyên Xuân Phuc a déclaré que ces dernières années, le gouvernement du Vietnam avait fait plusieurs efforts pour perfectionner le cadre juridique de l’investissement public et de la gestion de la dette publique à travers la promulgation d’importants documents juridiques permettant aux ministères, aux localités et aux donateurs de déployer, de mobiliser et d’utiliser les prêts étrangers de manière efficace et transparente.

Le chef du Gouvernement vietnamien a également chargé le Ministère du Plan et de l’Investissement de formuler et de promulguer en 2020 l’Orientation pour la période 2021-2025 en association avec le Plan de développement socio-économique pour la période 2021-2025 comme une base sur laquelle les ministères et agences vietnamiens, en collaboration avec la Banque mondiale, sélectionne des programmes et projets spécifiques.

En ce qui concerne la préparation des projets budgétaires en 2020 de la Banque mondiale, Nguyên Xuân Phuc a remercié Ousmane Dione d’avoir aidé le Vietnam à obtenir les crédits de l’Association internationale de Développement (IDA). L’utilisation efficace des crédits de l’IDA a aidé le Vietnam à disposer de capitaux bon marché pour développer ses infrastructures socio-économiques.

D’ajouter que le dirigeant vietnamien a chargé le Ministère des Finances d’étudier le prêt visant à lutter contre le COVID-19 proposé par la Banque mondiale.

À cette occasion, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a suggéré qu’en tant que futur directeur national de la Banque mondiale pour 4 pays africains, Ousmane Dione jouerait bien son rôle comme une « passerelle » pour accroître les exportations de marchandises du Vietnam vers le continent africain.

NDEL