Les 25 ans des relations Vietnam – États-Unis : un grand pas en avant dans la coopération économique et commerciale

Vendredi, 10 juillet 2020 à 15:47:22
 Font Size:     |        Print
 

Bui Huy Son, ministre conseiller et chef du bureau commercial du Vietnam aux États-Unis. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Les 25 dernières années ont été marquées par une grande avancée dans la coopération économique et commerciale entre le Vietnam et les États-Unis, contribuant de manière significative à la promotion des relations bilatérales entre les deux pays.

Selon Bui Huy Son, ministre conseiller et chef du bureau commercial du Vietnam aux États-Unis, au cours des 25 dernières années, depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, la coopération économique et commerciale entre les États-Unis et le Vietnam ont enregistré diverses bonnes performances.

Les relations bilatérales ont connu un développement fort et continu sur la base de la promotion des atouts et du soutien mutuel de chaque partie. Le contenu de la coopération économique et commerciale est en expansion. La participation active du milieu d’affaires et des agences gouvernementales joue un rôle important grâce à des mécanismes d’échanges et de dialogues réguliers pour créer un environnement politique favorable aux opérations commerciales. En particulier, la coopération économique et commerciale a contribué positivement à la coopération vietnamo-américaine en tant que l’un de ses piliers importants.

Sur cette base, les deux pays ont réalisé des progrès importants et remarquables dans leurs relations commerciales, notamment un taux de croissance élevé du chiffre d’affaires du commerce bilatéral. Selon les statistiques de la partie américaine, après 25 ans, le commerce bilatéral a augmenté 333 fois, passant de 233, 4 millions de dollars en 1994 à 77,5 milliards de dollars fin 2019.

Le ministre conseiller Bui Huy Son a déclaré que la coopération commerciale entre le Vietnam et les États-Unis avait non seulement augmenté considérablement en valeur, mais aussi en qualité. Outre l’exportation de produits agricoles, de textile et de chaussures, la structure des exportations du Vietnam vers les États-Unis s’est diversifiée avec la présence de nombreux groupes industriels, de transformation et de fabrication tels que des équipements, des composants électroniques, le fer et l’acier, des produits en caoutchouc et des meubles.

D’ajouter que le Vietnam est un marché pour les produits américains avec des atouts tels que les machines, les hautes technologies, les carburants ou les produits agricoles transformés.

Des changements importants en qualité dans la coopération économique et commerciale se manifestent également dans de nouveaux domaines de coopération tels que l’investissement, la recherche et le développement, les sciences et les technologies, les services, les transports, l’éducation, les télécommunications ou l’énergie.

Selon le ministre conseiller Bui Huy Son, les deux pays ont désormais un grand potentiel pour promouvoir davantage de coopération dans les temps à venir. Les entreprises vietnamiennes peuvent trouver aux États-Unis le plus grand marché d’importation au monde avec plus de 2 000 milliards de dollars par an, des capitaux et des technologies abondants. Réciproquement, le Vietnam attire des entreprises américaines grâce à son marché de près de 100 millions de consommateurs, sa croissance positive, ses politiques ouvertes et étroitement liées aux marchés de l’ASEAN et ses nombreux marchés majeurs dans le monde à travers les accords de libre-échange. Plus important encore, les gouvernements des deux pays souhaitent promouvoir la coopération économique et commerciale avec la participation active des milieux d’affaires.

Cependant, dans le contexte actuel où l’économie mondiale est profondément affectée par la pandémie de COVID-19, le Vietnam et les États-Unis sont confrontés à de grands défis, tels que les effets de la pandémie de COVID-19 sur les chaînes d’approvisionnement mondiales, les changements de modèle économique et les demandes des marchés. D’une part, ces changements peuvent créer des opportunités à saisir pour les entreprises, mais d’un autre côté, ils augmentent la pression de la concurrence, avec une nouvelle forme plus dure. Ces défis devraient avoir un impact fort sur les activités commerciales des entreprises des deux économies.

Par conséquent, les deux parties devraient se concentrer sur l’exploitation des atouts l’un de l’autre, développer davantage les activités commerciales, encourager l’investissement, relier les chaînes de production, et promouvoir les entreprises et les services dans des domaines potentiels tels que le tourisme, l’aviation, l’éducation, la recherche et le développement.

Dans le but de bâtir une coopération économique et commerciale harmonieuse apportant des avantages mutuels et durables, les deux gouvernements devraient maintenir des dialogues politiques efficaces et créer un environnement commercial favorable, a indiqué Bui Huy Son.

NDEL

  Partager cet article