Les médias internationaux mettent en vedette la sortie de l'hôpital d'un pilote britannique après avoir vaincu le Covid-19

Mardi, 14 juillet 2020 à 09:06:27
 Font Size:     |        Print
 

Le pilote britannique, Stephen Cameron, est rentré chez lui, le 13 juillet. Photo : tienphong.vn.

NhânDân en ligne - Les médias britanniques ont publié les 12 et 13 juillet des articles mettant en vedette la sortie de l'hôpital d'un pilote britannique - connu comme le patient N0 91 et le cas de Covid-19 le plus grave au Vietnam qui avait passé 115 jours sous traitement au Vietnam avant de rentrer chez lui le 12 juillet.

Le Guardian a déclaré que le patient, un pilote de la compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines, avait été soigné pendant près de quatre mois dans les hôpitaux de Hô Chi Minh-Ville, dont 10 semaines avec un respirateur.

Il a cité le pilote comme disant qu'il était touché par la générosité du peuple vietnamien, le dévouement et le professionnalisme des médecins et des infirmières, et les a remerciés pour ce qu'ils avaient fait.

L'article cite également Trân Thanh Linh, chef adjoint du servicedes soins intensifs à l'hôpital Cho Rây, disant que «des efforts et de l'énergie énormes» ont été consacrés au traitement de Stephen Cameron, pour qui on a utilisé le meilleur équipement du pays et dont letraitement a retenu l'attention de tous les médecins et même des représentants du gouvernement.

Le patient 91 est devenu le centre d'attention des médias alors que les plus grands talentueux médecins du pays se sont réunis pour réfléchir aux options de traitement, a écrit l'article, ajoutant que la nouvelle selon laquelle, il aurait besoin d'une transplantation pulmonaire avait provoqué 59 offres de don d’organe. L’article a également souligné que jusqu'au 11 juillet, le Vietnam avait enregistré 370 infections et aucun décès officiel.

Le 12 juillet, la BBC a également présenté aux lecteurs un aperçu des jours d’hospitalisation du patient 91. « Si j'avais été n'importe où ailleurs sur la planète, j’aurais été mort », a déclaré à la BCC le patient dans son interview exclusive au journal. « Je suis très touché par le cœur du peuple vietnamien. Et surtout, je suis reconnaissant pour la détermination énergique des médecins à ne pas me laisser mourir, les bras croisés. »

Le Daily Mail a déclaré le 11 juillet que le Vietnam enregistrait son score parfait lorsque le pilote britannique a finalement quitté l'hôpital.

La sortie de l'hôpital du pilote britannique a également fait la une de plusieurs journaux américains tels que le Washington Post, USA Today et l'Associated Press (AP), tandis que le New York Times a publié un article intitulé « Un pilote écossais qui est devenu l'emblème du combat contre le virus au Vietnam quitte hôpital », affirmant que le cas du pilote est venu illustrer l'effort total du Vietnam pour vaincre le coronavirus. Le Vietnam a été parmi les pays les plus performants dans la lutte contre le virus.

C'est le plus grand pays à n'avoir signalé aucun décès de Covid-19, selon l'article.

Le site web CBC.ca du Canada a souligné le succès du Vietnam dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 à travers le cas impressionnant du pilote. L'article intitulé « Le pilote britannique sans virus, symbole du succès de la lutte contre la pandémie du Vietnam, peut rentrer chez lui », publié le 11 juillet par CBC.com, rapporte que le pilote est le patient Covid-19 le plus gravement malade du Vietnam, qui, à un moment donné, semblait proche de la mort, a quitté l'hôpital le 11 juillet sur le chemin du retour après une guérison spectaculaire qui a attiré l'attention internationale.

L'article a rappelé qu'à un moment donné, les autorités médicales ont déclaré qu'il n'avait que 10% de sa capacité pulmonaire et qu'il était dans un état critique. Début avril, il était sous ventilation et appareil de survie à l'hôpital des maladies tropicales de Hô Chi Minh-Ville. En mai, des responsables médicaux ont déclaré qu'il avait besoin d'une transplantation pulmonaire urgente. Mais sous une surveillance 24h / 24, il s'est amélioré. En juin, il n'avait plus besoin de greffe de poumon et on lui avait retiréle respirateur.

Plus tôt, à fin mai, le journal Globe and Mail du Canada avait également publié un article mettant en lumière les mesures efficaces prises par le Vietnam pour empêcher la propagation du virus du SRAS CoV-2 dans la communauté.

NDEL

  Partager cet article