L’EVFTA, une autoroute qui relie l’UE et le Vietnam

Vendredi, 07 août 2020 à 06:18:36
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prend la parole lors de la conférence. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre vietnamien, Nguyên Xuân Phuc, a qualifié l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (UE) (plus connu sous son acronyme anglais EVFTA), d’autoroute qui relie les deux parties et facilite l’accès des entreprises de l’une au marché de l’autre.

Le Premier ministre vietnamien a fait cette déclaration lors d’une visioconférence sur la mise en place de l’EVFTA, qui s’est tenue jeudi à Hanoï, six jours après l’entrée en vigueur de ce pacte.

Le 30 juin 2019, l’EVFTA et l’accord de protection des investissements entre le Vietnam et l’UE (EVIPA) ont officiellement été signés, ouvrant un vaste espace de coopération bilatérale.

L’EVFTA devrait créer un élan majeur pour les exportations vietnamiennes, aidant à diversifier les exportations et les marchés du pays.

En vertu de l’accord, le Vietnam réduira de 65 % les taxes à l’importation sur les produits de base de l’UE juste après l’entrée en vigueur de l’accord, tandis que le reste sera graduellement supprimé sur une période de 10 ans.

Pendant ce temps, l’UE réduira les droits de douane sur plus de 70 % des produits de base du Vietnam dans un premier temps, puis 99 % d’ici sept ans.

L’EVFTA constitue un accord de libre-échange de nouvelle génération avec des normes élevées et un équilibre des intérêts pour les deux parties, a estimé le chef du gouvernement vietnamien, ajoutant que cet accord peut aider le Vietnam à gagner 3,25 % de croissance au cours des cinq premières années de son application, puis 5 % pour les 5 années suivantes et jusqu’à 7 % pour les 5 années qui suivront.

De plus, avec un engagement fort en faveur de l’ouverture du marché et de l’élimination de près de 100 % des droits de douane sur les importations de l’UE, l’EVFTA vise à offrir aux entreprises vietnamiennes l’opportunité d’augmenter de 42 % en 2025 et de 45 % en 2030 leurs exportations vers le bloc européen, a-t-il précisé.

Après avoir souligné les problèmes existants des entreprises vietnamiennes, le Premier ministre a recommandé aux agences compétentes d’accroitre leur capacité de gestion et leur responsabilité de soutien des entreprises concernant la mise en œuvre des engagements signés dans le cadre de l’accord.

Lors de la réunion, Nguyên Xuân Phuc a apprécié le soutien technique accordé par l’UE au Vietnam et a également évoqué le plan d’action avec des missions concrètes pour mettre en œuvre l’EVFTA.

Le Premier ministre a exhorté les ministres et présidents des comités populaires provinciaux à renforcer leur coordination en vue d’une application efficace de l’accord.

Le chef du gouvernement a affirmé la nécessité d’accorder une attention particulière à la formation du personnel de gestion de l’État dans le processus d’intégration internationale, à la réforme institutionnelle au service du développement durable et au renforcement des relations vietnamo-européennes.

Toujours selon le Premier ministre, il faut également intensifier la sensibilisation des entreprises aux défis et opportunités offerts par l’accord.

Insistant sur le rôle décisif des entreprises et notamment des associations pour la mise en œuvre de l’EVFTA, Nguyên Xuân Phuc a exprimé sa volonté d’intensifier davantage leur coopération et leur échange d’informations et d’expériences pour tirer le meilleur profit des avantages que l’EVFTA apportera.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: