Le Vietnam s’engage à contribuer au renforcement de l’état de droit aux niveaux national et international

Mercredi, 21 octobre 2020 à 16:02:48
 Font Size:     |        Print
 

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la délégation vietnamienne auprès de l’ONU. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Lors de la 6e Commission de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission vietnamienne auprès de l’ONU, a fait le 20 octobre une allocution sur l’importance du rôle de l’état de droit aux niveaux national et international dans le développement socioéconomique, la garantie des droits de l’homme et le maintien de la paix et de la sécurité internationale.

Face aux défis actuels, en particulier la pandémie de COVID-19, l’ambassadeur Dang Dinh Quy a souligné que les activités de promotion de l’état de droit au niveau national devraient se concentrer sur la protection des groupes de vulnérables et l’assurance de l’équité et de l’égalité. Le chef de la délégation vietnamienne a affirmé que le droit international et les principes de la Charte des Nations Unies étaient le fondement du système international.

Il a appelé les pays à respecter les principes du règlement pacifique des différends internationaux et à défendre le rôle des tribunaux et des organes juridictionnels internationaux dans le règlement des différends et la promotion du respect de l’état de droit au niveau international.

Dang Dinh Quy a également affirmé, à cette occasion, que le Vietnam s’était engagé à coopérer de manière positive, proactive et responsable avec l’ONU et d’autres pays dans le renforcement de l’état de droit aux niveaux national et international.

Concernant la situation en Mer Orientale, le diplomate vietnamien a fait savoir que le Vietnam travaillait avec les pays de l’ASEAN pour construire une région d’Asie du Sud-Est pacifique, stable et prospère. L’ambassadeur a souligné que la Mer Orientale joue un rôle important pour la région et le monde, car elle est une importante route maritime et commerciale reliant les océans Pacifique et Indien.

Il a exprimé sa profonde préoccupation face aux récents évènements en Mer Orientale, affirmant que ces actions sapaient la confiance entre les pays, accroissaient les tensions et affectaient de manière négative la paix, la sécurité et la stabilité dans la zone.

En outre, Dang Dinh Quy a exhorté toutes les parties concernées à se conformer au droit international, en particulier à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS), à promouvoir l’instauration de la confiance, à s’abstenir de prendre des mesures unilatérales compliquant la situation et augmentant les tensions en mer, à régler des différends par voies pacifiques conformément à la Charte des Nations Unies et au droit international, y compris l’UNCLOS, ainsi qu’à respecter pleinement les processus juridiques et politiques, et les règlements de l’UNCLOS dans la définition des revendications maritimes.

Le diplomate vietnamien a rappelé les progrès accomplis dans la promotion de la mise en œuvre de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer orientale (DOC) et la finalisation du Code de conduite (COC) en mer Orientale, en conformité avec le droit international, y compris l’UNCLOS.

La 6e Commission de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, comprenant des représentants des 193 États membres de l’ONU, est chargée d’examiner les questions juridiques.

Les sujets discutés à la Commission comprennent l’état de droit aux niveaux national et international, le rapport de la Commission du droit international, le rapport de la Commission des Nations Unies sur le droit commercial international et les mesures d’exclusion du terrorisme international.

NDEL

  Partager cet article