Le travail à l’égard de la communauté vietnamienne résidant à l'étranger, pilier de la politique extérieure du Parti et de l’État vietnamiens

Samedi, 28 novembre 2020 à 07:38:06
 Font Size:     |        Print
 

Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Pham Binh Minh, s'exprime lors de l'événement, le 27 novembre à Hanoï. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le membre du Bureau politique, Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Pham Binh Minh, a réaffirmé vendredi 27 novembre que le travail à l’égard des Vietnamiens résidant à l’étranger est un pilier de la politique extérieure du Parti et de l’État vietnamiens.

Prenant la parole lors d’une conférence à laquelle ont participé plusieurs dirigeants du Parti et de l’État et 350 ressortissants vietnamiens exemplaires résidant à l’étranger, le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a souligné les réalisations importantes obtenues par le Vietnam après 35 ans de renouveau et d’intégration internationale, ainsi que le développement de la diaspora vietnamienne et ses contributions au pays.

Au cours des cinq dernières années, la mise en œuvre de la directive Nº 45-CT/TW du 19 mai 2015 du Comité central du Parti portant sur l’accélération de la mise en œuvre de la résolution Nº 36-NQ/TW du 26 mars 2004 du Bureau politique relative aux Vietnamiens résidant à l’étranger ont été menée de manière efficace, a-t-il déclaré.

La politique « Les Vietnamiens résidant à l’étranger constituent une partie indissociable et une source de force pour la communauté des ethnies du Vietnam » s’est fortement développée. Le renforcement des liens avec les Vietnamiens résidant à l’étranger continue à constituer un pilier de la politique extérieure du Parti et de l’État, a-t-il indiqué.

Soutien aux Vietnamiens d’outre-mer

Pham Binh Minh a rappelé que dans les pays où ils se rendaient, les hauts dirigeants vietnamiens ont eu régulièrement des rencontres avec la communauté vietnamienne résidant à l’étranger et qu’ils ont demandé à leurs homologues de soutenir la communauté vietnamienne.

Plusieurs politiques ont été promulguées pour créer les conditions les plus favorables aux compatriotes vietnamiens à l’étranger. Une importance particulière a été accordée à la promotion des ressources des compatriotes, notamment des jeunes, a-t-il fait savoir.

Remise de l'insigne "Pour l'œuvre des affaires étrangères", le 27 novembre à Hanoï. Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN.

Les politiques de protection des citoyens mises en œuvre ces derniers temps ont contribué positivement à l’amélioration de l’efficacité du travail à l’égard des Vietnamiens résidant à l’étranger, a-t-il poursuivi.

Au milieu de la pandémie de COVID-19, le Parti et l’État ont organisé 190 vols pour permettre à plus de 53 000 ressortissants vietnamiens de plus de 50 pays et territoires de rentrer chez eux, a-t-il noté.

Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères a cependant pointé du doigt les limites dans ce travail, notamment la lenteur de la promulgation de certaines politiques vis-à-vis des Vietnamiens résidant à l’étranger et les activités de mobilisation encore inférieures aux potentialités de la communauté vietnamienne résidant à l’étranger.

Il a estimé que dans le contexte mondial et régional en mutation et devant les exigences plus élevées en matière de développement socioéconomique et d’intégration internationale, les actions mises en place à l’égard des Vietnamiens résidant à l’étranger nécessiteront un changement plus vigoureux, intégral et profond.

Pham Binh Minh a demandé à la conférence de polariser les débats le développement des liens avec les Vietnamiens résidant à l’étranger comme énoncé dans la directive Nº 45-CT/TW du Comité central du Parti et de la résolution Nº 36-NQ/TW du Bureau politique.

Il a également demandé d’évaluer les potentialités et avantages de la communauté vietnamienne résidant à l’étranger et de proposer des solutions visant à renforcer l’attraction des ressources de la communauté vietnamienne résidant à l’étranger, notamment des experts et intellectuels.

VNA/NDEL

  Partager cet article