Un scientifique vietnamien au Japon découvre les bienfaits des plantes invasives pour la santé

Jeudi, 07 janvier 2021 à 11:30:31
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Un groupe de recherche, dirigé par le professeur Trân Dang Xuân de l’université japonaise d’Hiroshima, a récemment lancé une étude sur l’application potentielle d’une espèce de graminées scientifiquement connue sous le nom d’Andropogon virginicus, qui serait bénéfique pour la santé humaine.

L’étude du chercheur vietnamien et de ses collègues a été publiée le 31 décembre dans la revue scientifique internationale Plants. Il s’agit de la première découverte sur le potentiel de cette herbe invasive sur l’anti-oxydation, l’inhibition de l’enzyme tyrosinase et la suppression des cellules cancéreuses.

Afin de détecter les caractéristiques biologiques de cette plante, le groupe de recherche a appliqué plusieurs méthodes et a découvert de nombreux composés bénéfiques pour la santé. En particulier, les substances phénoliques qui ont des fonctions antioxydantes, la rutine renforce la résistance, l’acide palmitique qui agit pour créer une couche protectrice pour la peau et le phytol permettant de produire les vitamines E et K1. En particulier, l’acétate d’éthyle, aussi appelé éthanoate d’éthyle, aide à inhiber les cellules cancéreuses K562 provenant de la leucémie myéloïde chronique.

Lors d’une interview accordée à l’agence de presse du Vietnam, le professeur Trân Dang Xuân a déclaré que la découverte montrait le potentiel de cette plante dans le secteur de la santé. L’ouvrage d’études de Trân Dang Xuân et de ses collègues revêt une grande signification dans l’exploitation du potentiel des composés des plantes invasives au Vietnam, en particulier ceux capables de supprimer les cellules cancéreuses.

Les composés découverts cette herbe ouvriront la voie au développement d’un remède contre le cancer provenant de sources naturelles.

Trân Dang Xuân a déclaré que son groupe collaborait en ce moment avec les scientifiques de l’Institut national des plantes médicinales du ministère vietnamien de la Santé, en vue d’exploiter le potentiel des plantes médicinales du pays.

Le professeur Trân Dang Xuân est un scientifique d’origine vietnamienne résidant et travaillant en ce moment au Japon. Son domaine de recherche comprend la sélection végétale, la génomique, la science des mauvaises herbes, la production agricole durable, la chimie organique, la chimie analytique et l’énergie de la biomasse.

NDEL