Culture de légumes en Afrique : les Casques bleus vietnamiens suscitent l’admiration chez leurs collègues internationaux

Lundi, 18 janvier 2021 à 16:18:28
 Font Size:     |        Print
 

Le jardin potager des casques bleus vietnamiens au Soudan du Sud. Photo : vietnamnet.

Nhân Dân en ligne – Les officiers vietnamiens, servant dans la mission de maintien de paix des Nations unies au Soudan du Sud, ont suscité l’admiration chez leurs collègues internationaux en réussissant à cultiver des légumes verts sur la terre stérile et en dépit des dures conditions climatiques.

De juin 2014 à décembre 2020, le Vietnam a envoyé 179 officiers participer aux opérations onusiennes de maintien de la paix dans plusieurs pays d’Afrique. En octobre 2018, le Vietnam a déployé l’hôpital de campagne de niveau 2 No1, au Soudan du Sud. Ayant pour objectif d’améliorer les soins de santé dans un pays confronté à la guerre civile, aux conflits ethniques, à la pauvreté et aux maladies, le Vietnam a été reconnu par les Nations Unies pour sa contribution active à cette cause.

Dans des conditions de vie difficiles, les Casques bleus vietnamiens ont réussi à faire des choses qui semblaient impossibles. L’écosystème fragile et la pénurie d’eau ont restreint le développement de l’agriculture. Cependant, les terres sèches et arides en Afrique ont été domptées par les soldats vietnamiens. Malgré de fortes chaleurs de plus de 50 degrés Celsius, le jardin potager de l’armée vietnamienne est toujours vert et rempli de fleurs de toutes les couleurs.

Lorsqu’ils sont arrivés à l’hôpital de campagne géré par le Vietnam, les fonctionnaires des Nations Unies de New York ont été très intéressés par les jardins potagers et ont hautement apprécié la cuisine vietnamienne. Les légumes verts ne sont pas seulement utilisés par l’unité vietnamienne, mais également offerts à d’autres unités telles que la Mongolie, le Royaume-Uni, le Ghana et les fonctionnaires et employés de l’ONU.

Les Casques bleus vietnamiens sont également des ambassadeurs qui relient le Vietnam aux pays participants aux opérations onusiennes de maintien de la paix et à la population locale.

La lieutenante-colonelle Do Thi Hang Nga et des enfants au Soudan du Sud. Photo : vietnamnet.

La lieutenante-colonelle Do Thi Hang Nga est fier d’être la première femme officière vietnamienne à être envoyée en service au Soudan du Sud, en tant qu’officier consultatif, supervisant les activités militaires. En dehors des heures de travail, elle a demandé à ses supérieurs la permission de sortir et de découvrir le mode de vie des habitants.

« Je suis chaleureusement accueillie par les habitants quand ils apprennent que je suis vietnamienne. Ils m’offrent des légumes verts et du maïs qui sont des choses précieuses en Afrique », a-t-elle confié.

Le directeur adjoint du département des opérations de maintien de la paix du Vietnam, un des premiers officiers vietnamiens envoyés en mission onusienne, le colonel Mac Duc Trong s’est déclaré fier d’être un militaire vietnamien. « Le prestige de l’armée populaire vietnamienne, la culture, la nature et le peuple du Vietnam ont été toujours salués par les amis africains ».

Selon le vice-ministre de la Défense, Nguyên Chi Vinh, ces six dernières années, les Casques bleus vietnamiens ont toujours rempli leurs missions et sont appréciés par l’ONU et les amis internationaux pour leurs compétences, leur respect de la discipline, leur esprit de solidarité internationale et leur adaptabilité aux environnements multinationaux, aux climats extrêmes et aux maladies.

NDEL