Covid-19 : l’OMS s’inquiète de l’expansion à l’international

Lundi, 24 février 2020 à 14:44:12
 Font Size:     |        Print
 

Des habitants portent des masques de protection chirurgicaux pour se protéger du Covid-19. Photo : Kyodo.

Nhân Dân en ligne - L’épidémie de pneumonie virale due au nouveau coronavirus (Covid-19) a connu le week-end dernier une soudaine accélération hors de Chine, en particulier en République de Corée, en Italie et en Iran.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déjà tiré la sonnette d'alarme : « Au moment où nous parlons, nous sommes encore dans une phase où il est possible de contenir l'épidémie ». Mais la « fenêtre de tir se rétrécit ».

L’OMS redoute aussi « le potentiel de dissémination du Covid-19 dans les pays dont les systèmes de santé sont plus précaires », a averti son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus. C’est le cas de nombreux pays africains dont les infrastructures sanitaires et le personnel médical sont mal préparés pour affronter l’épidémie.

La République de Corée en alerte maximale

Le nouveau virus a forcé la République de Corée à proclamer l’état d’alerte maximum.

Avec 602 cas de contamination, y compris quelque 300 dans la secte Shincheonji d’inspiration chrétienne, et 6 décès dont quatre annoncés dimanche 23 févier, la République de Corée compte le deuxième plus grand nombre de malades sur son sol, après la Chine, d’où l’épidémie est partie.

Le Président sud-coréen a qualifié la situation à Daegu et dans la province Gyeongsang du Nord de « crise nationale », tout en précisant que les villes recevront un « soutien total » notamment en termes de matériel médical et de personnel.

L'Italie sous la loupe

En Italie, une troisième personne infectée par le Covid-19 est morte, a annoncé le 23 février le conseiller régional de Lombardie, Giulio Gallera. Il s’agit d’une femme âgée de la ville de Crema, à l'est de Milan. Elle souffrait également d'un cancer. Deux autres patients âgés du nord de l'Italie sont morts au cours des dernières 48 heures.

Le gouvernement italien s'efforce de contenir une épidémie dans le nord du pays avec plus de 130 cas signalés depuis le 21 février. Afin de freiner l'épidémie, les autorités italiennes ont mis 11 villes en quarantaine et décidé d’interrompre les festivités du carnaval de Venise. Quelque 52 000 habitants dans le nord du pays sont soumis à cet isolement, avec interdiction d'entrer et de sortir de leur zone.

Huit morts en Iran

L’Iran a pris des mesures drastiques après avoir enregistré 15 nouveaux cas de coronavirus, portant à 43 le nombre total de personnes contaminées. Trois nouveaux décès sont à déplorer, soit huit au total. Il s’agit du plus grand nombre de décès enregistrés dans un pays en dehors de Chine.

La République islamique a annoncé la fermeture des écoles et universités, cinémas, théâtres et autres lieux culturels dans 14 des 31 provinces du pays, dont celle de Téhéran en guise de « mesures préventives ».

Inquiets de la multiplication en Iran des cas et des décès, l’Arménie, la Turquie, la Jordanie, le Pakistan et l'Afghanistan ont fermé leurs frontières ou restreint les échanges avec ce pays. Ces mesures sont présentées comme temporaires.

NDEL (synthèse)