Une passerelle pour relier les entreprises vietnamiennes au Cambodge

Mardi, 28 janvier 2020 à 16:17:26
 Font Size:     |        Print
 

Le comité exécutif du club des entreprises vietnamiennes au Cambodge. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne – Les entreprises vietnamiennes ont toujours confiance dans le Club des entreprises vietnamiennes au Cambodge (VBCC) lorsqu’elles font des affaires dans ce pays.

Créé en 2018 à Phnom Penh au Cambodge sous le parrainage de l’Ambassade vietnamienne au Cambodge, le Club des entreprises vietnamiennes au Cambodge a activement aidé ses membres et les autres investisseurs vietnamiens à explorer le marché et saisir les opportunités.

Lors d’une interview accordée à la presse, Nguyên Thanh Dung, directeur de la Banque de l’agriculture et du développement rural du Vietnam (Agribank) au Cambodge et président du club, a déclaré que la création du VBCC s’était construite sur le besoin et le souhait de la communauté des entreprises vietnamiennes au Cambodge. Celui-ci compte actuellement une cinquantaine de membres. Ces derniers ne représentent que 30% du nombre total d’entreprises vietnamienne dans ce pays hôte mais leurs projets cumulent 90% du fonds d’investissement total, soit deux milliards de dollars.

Parmi les investisseurs vietnamiens importants au Cambodge, on peut noter le Groupe de l'industrie du caoutchouc du Vietnam (VRG) avec 100 000 ha en exploitation, la filiale de Viettel au Cambodge, Viettel-Cambodia Pte Ltd, connue pour son réseau mobile Metfone, et les filiales de banques vietnamiennes telles qu’Agribank, BIDC, MB, Sacombank et SHB. Ces banques ont accordé des prêts à taux préférentiel aux particuliers et entreprises cambodgiens, ce qui a contribué significativement à la stabilisation de la macroéconomie du Cambodge.

Outre la réussite et les contributions remarquables au développement socioéconomique du Cambodge, les membres du VBCC ont rencontré des difficultés dans les formalités administratives et fiscales. Le comité exécutif du club a donc organisé plusieurs réunions avec les responsables de l’Ambassade vietnamienne au Cambodge et les économistes pour discuter des mesures afin de régler ces difficultés.

Il a aidé les entreprises vietnamiennes à mieux comprendre les formalités administratives et fiscales et a envoyé des propositions et recommandations à ses ministères et organes concernés pour qu’ils puissent comprendre la situation réelle des entreprises vietnamiennes et les aider à surmonter les obstacles.

Selon Nguyên Thanh Dung, son club accordera des aides financières et humaines aux entreprises vietnamiennes au Cambodge dans les temps à venir pour qu’elles puissent développer leurs capacités et renforcer l’application des progrès scientifiques et technologiques.

Grâce aux aides de l’Ambassade vietnamienne et du VBCC, de nombreuses entreprises vietnamiennes au Cambodge ont obtenu des succès considérables, contribuant ainsi à l’augmentation des échanges commerciaux bilatéraux.

Les échanges commerciaux entre le Vietnam et le Cambodge ont atteint 4,704 milliards en 2018, soit une hausse de 23,8% par rapport à 2017 et 4,4 milliards de dollars au cours des dix mois de 2019, soit une augmentation de 13,8% par rapport à la même période de 2018. En particulier, on estime que ce chiffre pourrait s’élever à 5,2 milliards de dollars à la fin de 2019.

Le Vietnam et le Cambodge avaient fixé comme objectif d’accroître les échanges commerciaux bilatéraux pour atteindre 5 milliards de dollars à l’horizon 2020 mais cet objectif a été atteint un an plus tôt que prévu.

Lors de la conférence de promotion du commerce et de l'investissement entre le Vietnam et le Cambodge tenue le 4 octobre à Hanoi au Vietnam, le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen a hautement apprécié les contributions des entreprises vietnamiennes au développement socioéconomique de son pays. Il a également demandé à la Chambre de commerce et d'industrie du Cambodge d’organiser régulièrement des réunions avec le VBCC afin d’échanger des informations et de régler les difficultés des entreprises vietnamiennes au Cambodge.

NDEL