Bonnes impressions d’une Viêt kiêu sur l’accueil du Têt traditionnel au Vietnam

Mercredi, 05 février 2020 à 08:04:21
 Font Size:     |        Print
 

La préparation des « banh chung » (gâteaux du Têt) est un travail minutieux mais très intéressant car les gâteaux du Têt constituent la saveur typique du Têt traditionnel des Vietnamiens. Photo : Journal Phap Luât.

Nhân Dân en ligne – Pour chacun des Vietnamiens, le Têt traditionnel est très important. Il s’agit d’une occasion pour les gens des quatre coins du monde de revenir à leur pays d’origine pour se retrouver et se réunir après des jours séparés, décorer ensemble la maison et préparer des plats pour rendre culte aux ancêtres.

Les repas au dernier jour du dernier mois et au 1er jour de l’An sont les occasions de parfaite union, avec la présence de tous les membres de la famille.

L’accueil du Têt traditionnel au Vietnam est très intéressant. Les préparations pour le Têt demandent assez de temps. La plupart des gens achètent de nouveaux vêtements, d’une grande quantité d’aliments, des fleurs de pêcher et des kumquats pour la décoration de la maison.

On trouve du plaisir à contempler des fleurs de pêcher, d’abricotier et des kumquats au marché aux fleurs à l’occasion du Têt. Pour choisir à sa convenance une plante d’agrément, il faut être perspicace. De nombreux gens choisissent une plante d’agrément réunissant des critères comme fleurs, bourgeons, boutons, fruits verts, fruits mûrs pour le souhait de la prospérité à la nouvelle année.

La préparation des « banh chung » (gâteaux du Têt) est un travail minutieux mais très intéressant car les gâteaux du Têt constituent la saveur typique du Têt traditionnel des Vietnamiens. Préparer des « banh chung » est un art, exigeant une patience, avec plusieurs étapes comme lavage des feuilles « dong » (Phrynium placentarium), le marinage de la viande du porc, des haricots mungo cuits à la vapeur, la préparation du riz gluant parfumé, la cuisson soigneuse des « banh chung ».

Au dernier jour du dernier mois de l’année lunaire avec le repas de « Tât niên » les gens vont aux tombeaux pour allumer des bâtonnets d’encens à la mémoire des ancêtres. S’agissant d’une cimetière, les étrangers pensent immédiatement à un endroit triste, mais l’ambiance dans les cimentières au Vietnam aux derniers jours de l’année lunaire est très chaleureuse avec le parfum des bâtonnets d’encens et la voix et les sourires.

Le Têt traditionnel des Vietnamiens résidant à l’étranger se déroule souvent en 1 jour, car ils doivent aller au travail le lendemain. Si le 1er jour de l’An lunaire tombe sur un jour ouvrable, tous les membres de la famille se réunissent juste la nuit du dernier jour lunaire. Tandis qu’au Vietnam, le Têt traditionnel dure une semaine, au moins du 29e jour du dernier mois de l’année lunaire écoulée au 3e ou 4e jour du 1er mois de la nouvelle année.

Les familles vietnamiennes vont à la pagode au moment de passage de l’ancienne année à la nouvelle année pour la prière de la paix, de la chance et du bonheur à la nouvelle année. Les gens portent de beaux vêtements et se rendent à partir du 1er jour de l’An lunaire chez leurs proches et leurs amis pour formuler des vœux du Têt. Les feux d’artifice sont tirés dans des villes. Les enfants désirent ardemment recevoir des enveloppes rouges « li xi » (étrennes glissées dans de petites enveloppes rouges).

Pendant les jours du Têt lunaire, les familles vietnamiennes sont toujours en parfaite réunion, car c’est l’occasion où se réunissent les enfants, les parents et grands-parents et les proches.

Le Têt au Vietnam est toujours une occasion de se retrouver après un an de travail intense et pénible. Il s’agit alors d’une bonne occasion pour la famille et les amis de se rencontrer. Tout le monde devient plus intime et plus accueillant. Le Têt signifie l’union, c’est pour cela que les gens souhaitent revenir à la famille pour ressentir l’union sacrée du Têt traditionnel auprès de leur famille, de leurs proches et de leurs amis.

NDEL