Les étudiants vietnamiens à l’étranger font preuve de cohésion et d’esprit de combat contre le Covid-19

Vendredi, 27 mars 2020 à 14:51:06
 Font Size:     |        Print
 

Pham Hung Vuong, président de l’Association des étudiants vietnamiens en Italie. Photo: thoidai.com.vn

Nhân Dân en ligne – Face à l'épidémie de Covid-19, les étudiants vietnamiens au Canada, en Australie, en Italie et en France ont changé leurs habitudes de vie pour protéger leur propre santé et celle de tous, en faisant preuve de cohésion et d'entraide dans tous les pays.

Trân Mai Hai Anh, étudiant de 23 ans, à Toronto au Canada. Photo: thoidai.com.vn

Trân Mai Hai Anh, étudiant de 23 ans, à Toronto au Canada, a fait savoir : « Ma vie est toujours normale, seulement le déplacement est limité. Je contacte souvent mes parents au Vietnam. Ils semblent très inquiets pour moi mais je prends des mesures pour limiter les risques d'infection au COVID-19 ».

Pham Hung Vuong, président de l’Association des étudiants vietnamiens en Italie a fait savoir qu’il vit et travaille à Venise relevant de la zone épidémique de la région de la Vénétie dans le Nord de l'Italie où l'épidémie Covid-19 sévit ces derniers jours. Il affirme que la situation à Venise est toujours stable.

« Les étudiants se disent d'acheter des aliments tels que du riz, des pâtes et des aliments surgelés à stocker. La situation reste stable dans les villes où il y a beaucoup d'étudiants vietnamiens », a-t-ajouté.

V.T.T, étudiant de doctorat est professeur de l'Université des ressources en eau de Hanoi. Actuellement doctorant en informatique à l'Université de la Technologie de Sydney (UTS) en Australie, il a confié : « J’ai considéré les pires scénarios de la pandémie. Par conséquent, j'ai préparé suffisamment de nourriture de base et de produits essentiels pendant environ trois mois pour éviter de sortir ».

De nombreux étudiants vietnamiens en France choisissent de rester au lieu de se rapatrier. Ils créent un groupe de communauté sur les réseaux sociaux pour partager, mettre à jour les informations et être prêts à s'entraider quand quelqu'un a des difficultés.

Lê Hoàng H. A est une étudiante vietnamienne à Paris en France a partagé : « mon colocataire français a été confirmé positif à ce virus. Quelques jours plus tard, j'ai reçu des informations selon lesquelles ses parents étaient également infectés par le Covid-19. Plus tard, j'ai commencé à présenter des symptômes comme une légère fièvre, une toux, un écoulement nasal et un petit mal de tête. Je n'avais jamais visité un médecin auparavant, quand j’étais dans une telle situation, j'étais très effrayée et inquiète ».

Des étudiants vietnamiens ont acheté de la nourriture, du lait, du miel et des médicaments à Lê Hoàng H. A et les ont ramenés chez elle. Photo: VOV

« À cette époque, j'ai posté mon histoire sur le site Web de la communauté des étudiants vietnamiens en France et j'ai reçu de nombreux messages d'encouragement et des expériences partagées de mes amis. Certains d'entre eux m'ont même acheté de la nourriture, du lait, du miel et des médicaments et les ont ramenés chez moi, ma santé était meilleure, je n'ai plus de fièvre et d’autres symptômes ont également diminué. Dans des moments comme tels, j'apprécie tellement le mot « compatriote ».

« Quelle que soit la situation, où que nous soyons, notre peuple vietnamien est toujours chaleureux, affectueux et uni. C'est ce que j'apprécie vraiment », a-t-elle ajouté.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: