La communauté des Vietnamiens contribue activement au développement socioéconomique du Japon

Mardi, 31 mars 2020 à 20:31:25
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA

Nhân Dân en ligne - Le nombre de Vietnamiens résidant au Japon s’est élevé à 411 968, soit une hausse de 24,5% par rapport à 2018 et la plus forte hausse parmi les communautés des étrangers au Japon.

Selon un rapport publié le 27 mars du Bureau japonais de l’immigration, la communauté des Vietnamiens est devenue la troisième plus grande communauté étrangère au Japon, derrière les Chinois et les Sud-coréens.

Le rapport a indiqué que le Japon comptait 2,93 millions d’étrangers au total à fin décembre 2019, en hausse de 202 000 par rapport à la même période de 2018, soit une croissance d’environ 7,4%.

La communauté des Chinois se classe au 1er rang avec 813 600 personnes et la République de Corée au 2e rang avec 446 364.

Toujours selon le rapport, le nombre d’étrangers en tant que stagiaires au Japon a atteint 410 972, soit une hausse de 25,2% par rapport à la même période de 2018 et dépassé pour la première fois le nombre d’étudiants étrangers.

Les étrangers obtenant le permis de résidence de longue durée sont les plus nombreux, avec près de 793 200 personnes.

Depuis avril dernier, le gouvernement japonais a adopté une loi révisée sur la gestion de l'immigration avec l'introduction de 14 nouveaux statuts de résidence dotés de compétences spécifiques dans des domaines où le pays connaît une grave pénurie de main-d'œuvre, tels que les infirmiers et les ouvriers du bâtiment.

Les travailleurs étrangers qui satisfont à toutes les exigences, telles que la réussite d’un examen professionnel et de la langue japonaise, pourront travailler au Japon pendant une période allant jusqu’à cinq ans, au lieu de trois ans comme auparavant.

Selon un plan du gouvernement japonais, le pays devrait accueillir environ 345 000 travailleurs étrangers dans les cinq ans qui viennent. Il s’agit de l’une des mesures importantes pour aider le Japon à faire face au vieillissement de sa population et à la pénurie de main-d’œuvre, tout en maintenant ainsi sa croissance économique.

Des représentants du ministère vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales (MTIA) et la préfecture de Nagano (Japon) a récemment signé à Hanoi un mémorandum sur le développement des ressources humaines.

Sur la base de ce mémorandum signé, les activités de coopération entre les deux pays seront mises en œuvre, créant ainsi les conditions permettant aux Vietnamiens de se sentir en sécurité pour travailler au Japon.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: