Un restaurant vietnamien à New York est passé dans un journal américain grâce à son style unique de vente en ligne

Jeudi, 16 avril 2020 à 16:53:59
 Font Size:     |        Print
 

Le restaurant vietnamien Boleroà New York. Photo : Journal Tô Quôc.

Nhân Dân en ligne - La pandémie dévastatrice de Covid-19 a obligé les restaurants à New York à changer leur mode de fonctionnement s'ils veulent survivre. Un restaurant vietnamien pionnier de la vente en ligne a été intéressé par les médias américains.

Le commerce en ligne existe non seulement au Vietnam, mais il est devenu la tendance majeure de l'industrie des aliments et des boissons dans le monde. Pour tenir bon, les propriétaires de restaurants, de cafés, de magasins d'alimentation, doivent être flexibles et changer leur façon de service dans le contexte où des centaines de millions de personnes dans le monde doivent être dans l’état de distanciation sociale.

Pour encourager les restaurants à New York à faire des affaires en ligne, le journal américain NY Eater a publié un article présentant les restaurants qui osent « se transformer » pour la vente en ligne avec l’innovation et la créativité dans leur service des aliments aux clients. Malgré de nombreuses difficultés, les restaurateurs tentent d'équilibrer les ventes « vitales » et de maintenir leurs valeurs fondamentales pendant la saison épidémique, dont le restaurant vietnamien Bolero.

Le restaurant Bolero est fondé par les chefs cuisiniers Matt Lê-Khac et Jimmy Trân, qui avaient tous les deux travaillé dans des restaurants étoilés par le Guide Michelin avant de travailler ensemble dans ce restaurant. Comme son nom l'indique, le restaurant a un design, des spécialités culinaires du Sud du Vietnam combinés à l'art traditionnel de la musique boléro.

La nouveauté du restaurant, c’est grâce à des ingrédients uniques tels que la feuille de bétel, la coriandre et les légumes d’épices cultivées dans sa ferme familiale. La saveur culinaire du Sud du Vietnam est quelque chose que les convives attendent, a partagé Lê-Khac avec NY Eater.

Certains plats spéciaux du restaurant typiques vietnamiens lors de son ouverture : le « banh bèo » (crêpe de riz cuite à vapeur), le « bun ca sông » (vermicelles de riz au poisson de rivière), le « nem frit » au crabe, la viande de canard braisée, ect.

Inauguré récemment en février dernier et ayant connu un succès initial, Bolero a dû arrêter ses activités en raison du confinement arrêté par la ville. Les fondateurs du restaurant ont décidé de faire des affaires en ligne à partir de fin mars malgré de nombreuses inquiétudes.

« Il était difficile de le décrire quand nous avons créé cet endroit avec le désir de créer une expérience de Bolero pour rapprocher les gens de la nourriture, avec l’ambiance chaleureuse comme dans une famille. Mais ironiquement, c'est quelque chose à éviter pour le moment », a déclaré Matt Lê-Khac lors d’une interview avec NY Eater.

Les deux fondateurs ont imaginé leur propre façon pour que les bons plats soient livrés chez les convives tout en garantissant la qualité et le « Bolero ». Les convives peuvent commander via une application tierce, reliant au site web et au compte de réseaux sociaux du restaurant. Après cela, les clients recevront de la nourriture avec une liste (y compris des liens) des chansons « boléro » vietnamiennes des années 60, composées par Lê-Khac lui-même dans l'espoir qu'ils apprécieront l’ambiance du restaurant.

La vente en ligne du restaurant Bolero a bien fonctionné pendant deux semaines jusqu'à la fin de mars. Depuis lors, il a été fermé en raison de la situation plus grave de Covid-19. Cependant, Bolero est toujours l'un des restaurants d'affaires en ligne pionniers, ce qui a été remarqué par les médias américains lors de son changement, tout en conservant les valeurs fondamentales et le style unique du restaurant. Même lorsque le restaurant a cessé la vente en ligne, il a attiré l’attention du New York Times, ce qui fait preuve de l’attention des médias américains pour Bolero - un restaurant vietnamien à un style unique à New York.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: