Avec la Patrie, tout le monde est l’enfant !

Lundi, 22 février 2021 à 15:12:10
 Font Size:     |        Print
 

La tradition familiale vietnamienne se transmet à travers les générations de grands-parents, de parents, d’enfants et d’arrière-petits-enfants. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne – Les grandes lignées ont toutes leur propre « tradition familiale », car chaque famille vietnamienne est une sorte d’organisation sociale miniature. Les pays occidentaux, après avoir longtemps promu l’individu, reviennent désormais aux valeurs familiales, car ils y voient une base solide pour l’avenir.

« Dans ma famille, chaque année, l’après-midi du 30e jour du dernier mois de l’année, tous les enfants, beaux-enfants et petits-enfants se réunissent pour se rendre chez leurs parents pour faire des offrandes à leurs ancêtres et prendre un repas de fin d’année. Le matin du 1er jour du Nouvel An, les enfants et petits-enfants viennent fêter le Têt traditionnel chez leurs grands-parents et leurs parents. C’est une coutume, tous les enfants et les petits-enfants veillent toujours à être présents », a déclaré M. Sung, un Hanoïen. Cette tradition familiale est populaire dans de nombreuses familles vietnamiennes traditionnelles.

La tradition familiale est importante pour les Vietnamiens et se perpétue par le fort attachement des générations vivant sous un même toit. Selon le concept de la culture orientale, au Vietnam, les trois générations d’une même lignée, soit trois générations vivant ensemble, seront bénies. De nombreuses familles sont considérées comme très bénies lorsqu’elles ont quatre générations et même cinq générations cohabitant sous le même toit.

Selon le chercheur culturel Nguyên Hùng Vy, la tradition familiale vietnamienne se transmet à travers les générations de grands-parents, de parents, d’enfants et d’arrière-petits-enfants… Puisqu’ils vivent ensemble, les grands-parents transmettent leur savoir non seulement aux enfants, mais aussi à leurs petits-enfants et leurs arrière-petits-enfants. Par conséquent, la tradition familiale de chaque famille se perpétue. En plus du respect de la hiérarchie dans la famille, les frères et sœurs s’aiment et s’entraident, la tradition familiale attache une grande importance à la piété filiale, qui se caractérise par le culte des ancêtres.

De nos jours, de plus en plus de traditions familiales sont entretenues et promues. En effet, les enfants qui grandissent dans ces familles auront une forte « résistance » aux maux de la société moderne.

L’épidémie de Covid-19 a porté un coup au monde entier, mais les familles vietnamiennes sont toujours stables, en partie grâce à « la tradition familiale ». L’habitude de manger à la maison et de rester chez soi est encouragée. Grâce également à « la tradition familiale », la société vietnamienne se maintient, malgré les aléas de l’histoire mondiale. De nombreux étudiants vietnamiens poursuivant leurs études à l’étranger se sentent chanceux de pouvoir retourner dans leur pays d’origine et être avec leurs familles et leurs proches pendant l’épidémie.

Les enfants résidant loin du pays natal considèrent la Patrie comme un refuge pour leurs âmes. C’est là que se trouvent une mère, un père et une famille qui nous attendent chaque après-midi après le chaos de la vie ! Avec la Patrie, tout le monde est l’enfant. Puisqu’ils sont des enfants, chacun est toléré, protégé et aimé sans condition. Ces deux mots sacrés « Quê huong » (Patrie) sont attachés à la tradition familiale et aux coutumes familiales et sont encadrés par des règles strictes dans la tradition vietnamienne. La tradition vietnamienne suit les traces des enfants résidant loin du pays natal et les suit tout au long de leur vie.

NDEL