Le Têt des Vietnamiens résidant à l'étranger avec le Covid-19

Lundi, 22 février 2021 à 22:03:23
 Font Size:     |        Print
 

Kumquat vendus à l'occasion du Nouvel An lunaire en France. Photo : VOV.

Nhân Dân en ligne — Chaque année, à l’approche du Têt (Nouvel An lunaire), les Vietnamiens résidant à l'étranger tournent leur cœur vers leur pays d’origine et leur famille. Cette année, leurs plans d’accueil du Nouvel An sont un peu différents en raison de la pandémie de COVID-19.

Un Têt tranquille pour les Vietnamiens en France

Chaque année, à l’occasion du Têt, l’ambassade du Vietnam en France organise une somptueuse célébration du Nouvel An, à Paris. L’Association des Vietnamiens en France organise également une autre fête pour accueillir la nouvelle année avec la communauté vietnamienne, ainsi qu’avec les amis français et étrangers. Cette année, cependant, le nouveau coronavirus a perturbé tous les plans, laissant au point mort l’atmosphère festive et les célébrations.

Pour la plupart des Vietnamiens en France, leur Têt cette année est beaucoup plus calme. Ils ne peuvent ni retourner au Vietnam ni aller à des réunions comme auparavant. Au lieu de cela, ils essaient d’organiser des activités simples et agréables.

« Nous n’organisons que des activités simples telles que la confection de gâteaux Chung ou de petits repas de réunion. Les autres activités culturelles comme les spectacles musicaux et les jeux folkloriques sont annulés cette année », a déclaré à VOV Nguyên Manh Quân, vice-président de l’Association vietnamienne de Marseille et d’Aix-en-Provence.

Pendant ce temps, l’Association vietnamienne en France a prévu d’organiser des évènements culturels et de divertissement en ligne, afin que tous les Vietnamiens de France puissent ressentir l’atmosphère du Têt.

Une Américaine d’origine vietnamienne prépare un gâteau Chung comme le veut la tradition du Têt

Anna Le et ses amis étrangers préparent un gâteau Chung aux États-Unis. Photo : VOV.

Malgré toutes les difficultés engendrées par le Covid-19, les familles vietnamiennes aux États-Unis s’efforcent de préparer les repas du Têt afin de préserver la tradition nationale, mais aussi de sensibiliser les jeunes générations aux valeurs culturelles du Vietnam.

Ne pouvant pas retourner au Vietnam pendant le Têt, la famille d’Anna Le essaie de célébrer cette fête de la « manière la plus vietnamienne possible ». Elle et les membres de sa famille préparent des gâteaux Chung avec des ingrédients traditionnels et décorent leur maison.

« Partout où je vais, je suis toujours une descendante vietnamienne. Le Têt est la fête la plus importante pour chaque Vietnamien, je veux donc la célébrer de tout mon cœur, dans l’espoir d’apporter de la chaleur à ma famille », a déclaré Anna Le.

Cette année, elle reçoit quelques-uns de ses amis américains pour préparer un gâteau Chung. « Ils sont très désireux d’en apprendre davantage sur la culture et les coutumes vietnamiennes. C’est pourquoi j’essaie de faire un gâteau Chung cette année, même si la pandémie fait toujours des ravages », a-t-elle déclaré.

Préserver les coutumes du Têt en Égypte

C’est devenu une sorte de rituel pour la jeune Le Thanh Thuy en Égypte de préparer un repas traditionnel vietnamien pendant le Têt. Pour elle, c’est le moment idéal pour enseigner à ses enfants la beauté de la culture vietnamienne, ainsi que pour retrouver sa belle-famille en Égypte et ses parents au Vietnam via des plateformes en ligne.

Thuy a déclaré que les traditions du Têt ont toujours été préservées par les Vietnamiens d’outre-mer en Égypte. Les femmes vietnamiennes enseignent toujours à leurs enfants les coutumes du Têt telles que la présentation de vœux à leurs aînés et la préparation de plats traditionnels.

« Je suis un peu nostalgique à l’approche du réveillon. J’aurais vraiment souhaité pouvoir être au Vietnam pour profiter du moment avec mes parents, mais la pandémie qui m’en empêche », a déclaré Nguyen Van Y, une autre Vietnamienne en Égypte. « Cependant, nous avons reçu des cadeaux du Têt de la part de l’ambassade du Vietnam, ce qui nous a vraiment touchés et nous a beaucoup remonté le moral. Nous avons fait des confitures et des bonbons et j’ai téléphoné à mes parents au Vietnam ».

Thuy a été ému de recevoir un gâteau Chung de l'ambassade du Vietnam en Égypte. Photo : VOV

Les Vietnamiens célèbrent le Têt au milieu du Covid-19 à Pékin

Le tournant de l’année du buffle pourrait être très difficile à oublier pour de nombreux Vietnamiens bloqués à Pékin, un des points chauds du Covid-19 en Chine.

Malgré cela, l’ambassade du Vietnam en Chine a organisé des rencontres, bien qu’à une petite échelle, afin que « les ressortissants vietnamiens puissent ressentir le Têt à Pékin ». Cette année, les célébrations sont organisées de manière économique, sûre et joyeuse et tout doit strictement répondre aux exigences en matière de prévention de la pandémie.

« C’est la deuxième fois que je célèbre le Têt au milieu de la pandémie de Covid-19 à Pékin. J’ai le mal du pays maintenant, car cela fait un moment que je ne suis pas rentré à la maison », a déclaré Nguyen Thi Thu Giang. « Mais nous nous sentons très chanceux de participer aux activités festives organisées par l’ambassade. J’ai eu la chance de faire moi-même le gâteau Chung, ce qui me réchauffe le cœur. J’ai l’impression d’être à la maison ».

Des Vietnamiens de Pékin préparent ensemble un gâteau Chung. Photo : VOV.

NDEL