Le Vietnam contribuera au maintien de la paix dans le cyberespace

Jeudi, 28 novembre 2019 à 08:54:20
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-ministre de l'Information et de la Communication Nguyên Thành Hung prend la parole lors du séminaire sur les codes nationaux de responsabilité pour le cyberespace. Photo : vietnamnet.vn.

Nhân Dân en ligne - Les représentants des pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) ont discuté le 27 novembre à Hanoi des codes de conduite et de la responsabilité des nations dans le cyberespace.

Le Ministère vietnamien de l’Information et des Télécommunications en coordination avec l’Ambassade d’Australie au Vietnam et l’Institut de la politique stratégique de l’Australie (ASPI) a organisé à Hanoi un séminaire sur les codes nationaux de responsabilité pour le cyberespace.

Lors de son allocution, le vice-ministre de l'Information et de la Communication Nguyên Thành Hung a déclaré que les pays membres de l’ASEAN accordaient de l'importance à la coopération dans le cyberespace, ce qui ouvrirait de nouvelles perspectives pour promouvoir la croissance économique et la prospérité dans la région.

Récemment, la Conférence des ministres de l'Information et des Télécommunications de l'ASEAN a changé de nom et s'appelle désormais Conférence des ministres de la numérisation, ce qui montre l'intérêt commun des pays membres pour le développement de ce domaine.

L'année dernière, lors du Sommet de l’ASEAN, les pays membres ont adopté 11 principes de comportement et la responsabilité des nations dans le cyberespace. C’est une étape importante qui confirme la vision commune du bloc, dans le contexte où il n’existe actuellement aucune loi reconnue à ce sujet sur le plan international.

Selon le vice-ministre vietnamien, l'organisation de ce symposium est une occasion pour les pays membres de l'ASEAN de discuter de solutions à cet égard. Le Vietnam assumera la présidence de l’ASEAN en 2020 et a affirmé sa volonté de contribuer à maintenir la cybersécurité, a fait savoir Nguyên Thành Hung.

Lors du séminaire, les participants sont convenus que le développement du cyberespace permettrait à l'ASEAN de tirer parti des technologies de pointe pour créer de nouvelles valeurs pour l'économie, accroître la compétitivité et stimuler l'intégration internationale.

Ils sont convenus d'évaluer que la vie de la population et la prospérité de chaque pays dépendaient de plus en plus du cyberespace et de sa capacité à se protéger des cyberattaques.

Ils ont souligné la nécessité d’élaborer des codes de comportement dans le cyberespace qui, bien qu’ils ne soient pas contraignants, contribueraient à élever le niveau de conscience, le rôle et la responsabilité des nations, créant ainsi des prémices à la conception d’accords internationaux à cet égard.

NDEL