ASEAN : accélération de la connectivité pour prévenir les cyber-attaques

Vendredi, 26 juin 2020 à 17:09:23
 Font Size:     |        Print
 

Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne – Un exercice ayant pour thème « Prévention des cyber-attaques transnationales », consacré à construire, à exploiter et à assurer une interaction fluide dans le partage d’informations pour répondre aux incidents de cybersécurité entre 10 pays de l’ASEAN a eu lieu le 25 juin.

Le Centre d’intervention en cas d’urgence informatique du Vietnam (Vietnam Computer Emergency Response Team – VNCERT/CC), en coordination avec le Ministère vietnamien de l’Information et de la Communication, a organisé le 25 juin un exercice international entre l’ASEAN et le Japon ayant pour thème «Prévention des cyber-attaques transnationales ». L’événement a réuni 10 pays de l’ASEAN et le Japon.

Il s’agit d’un exercice tenu annuellement depuis 2013, qui est devenu un événement majeur de cyber-sécurité dans la région, dans le but de créer, d’exploiter et d’assurer une interaction fluide dans le partage d’informations pour répondre aux incidents de sécurité de l’informatique entre 10 pays aséaniens.

Sous la coordination du Centre d’intervention en cas d’urgence informatique du Vietnam, plus de 200 experts en technologie de l’information proviennent d’unités de technologie de l’information des ministères, agences, organismes centraux, provinces et villes. Les participants se sont réunis dans trois provinces et villes vietnamiennes que sont Hanoi, Da Nang et Ho Chi Minh-Ville.

Le vice-ministre de l’Information et de la Communication, Nguyen Thanh Hung, a déclaré que 2020 était une année très spéciale. L’arrivée de la pandémie de COVID-19 a changé la façon de vivre et de travailler des habitants dans le monde. Les gens et les organisations doivent s’adapter à de nouvelles façons de travailler à distance, à domicile, en ligne dans l’environnement de l’internet. Cette réalité rend la tâche d’assurer la cyber-sécurité encore plus importante.

Au Vietnam, ces dernières années, les cyber-attaques contre les systèmes d’information du Vietnam ont eu tendance à diminuer. Le nombre d’attaques en 2019 a diminué de près de 72% par rapport à celui de l’année 2018. Au cours des cinq premiers mois de cette année, le Département de la Sécurité de l’Information a détecté 1 495 cyber-attaques, en baisse de près de 44% par rapport à la même période de l’année dernière. Il s’agit d’un résultat des efforts drastiques des agences de gestion d’État et des entreprises vietnamiennes dans la mise en œuvre de la sécurité de l’information.

Cependant, en fait, avec le développement rapide de la technologie, les attaques de haute technologie sont de plus en plus sophistiquées et complexes, avec les moyens d’attaque de plus en plus diversifiés. Le nombre d’incidents pourrait diminuer, mais l’ampleur et le risque d’attaques externes sur les systèmes vietnamiens en particulier et dans le monde augmenteront. C’est pourquoi il est nécessaire d’organiser des exercices internationaux comme une activité efficace pour contribuer à améliorer la capacité de prévention et de gestion des situations de cyber-sécurité.

L’exercice de cette année se concentre sur la politique de traitement et de partage d’informations sur les incidents de fausses informations sur des sites web. Il s’agit d’une activité conjointe annuelle entre les pays membres de l’ASEAN et le Japon pour se coordonner rapidement afin de prévenir, de résoudre et de surmonter les incidents de cyber-attaques transfrontalières ; de résoudre les problèmes de falsification de sites web ; de sensibiliser, de mettre en pratique et de réévaluer les processus de cyber-sécurité.

Lors de cette édition, en plus de la forme d’exercice centralisé (offline), des exercices d’intervention aux incidents d’internet sont également organisés à distance (online). C’est un nouveau point, cohérent avec la nature des attaques de réseau et approprié dans l’état actuel de COVID-19.

Les participants à l’exercice peuvent se trouver dans n’importe quel endroit, n’importe quel pays. Il suffit de se connecter à l’internet, de créer un compte sur le système de l’exercice du VNCERT ou de s’inscrire par l’e-mail, de participer à des groupes de réseaux sociaux organisés par VNCERT/CC.

En plus des activités de l’exercice, le réseau prévoit également d’organiser d’autres activités telles que la formation, le partage d’informations, la recherche scientifique, la coopération internationale et surtout le soutien mutuel dans les activités de prévention et de lutte contre les cyber-attaques, et d’intervention aux problèmes informatiques.

NDEL