L’innovation et la création pour effectuer une percée

Jeudi, 11 février 2021 à 11:14:09
 Font Size:     |        Print
 

Techfest Vietnam 2020 enregistre plus de 120 connexions et environ 14 millions de dollars d'investissements engagés pour des projets innovants et de start-ups. Photo d'illustration.

Nhân Dân en ligne - « Le gouvernement considérera le soutien aux start-ups comme une priorité absolue et aura des plans d’assistance pratiques pour les jeunes et la communauté des start-ups ». C’est ce qui a été affirmé par le Premier ministre vietnamien, Nguyên Xuân Phuc, lors du Forum des jeunes start-ups, dans le cadre de la Journée des start-ups et de l’innovation 2020 (Techfest Vietnam 2020).

Depuis l’approbation du projet « Accompagner l’écosystème national des start-ups dans l’innovation et la création jusqu’en 2025 » (Décision No 844/QD-TTg) par le Premier ministre en 2016, l’industrie de science et de technologie a enregistré diverses réalisations. Les expressions « start-up » et « innovation » se sont popularisées, donnant naissance à un mouvement, notamment chez les étudiants et les jeunes.

Selon le Département de l’enregistrement des entreprises du ministère de la Planification et de l’Investissement, au cours de la période 2016-2019, le Vietnam a compté plus de 126 000 entreprises nouvellement créées chaque année, soit une multiplication par 1,6 par rapport à la période 2011-2015. Parmi elles, on compte plus de 3 000 entreprises de start up. L’Agence du gouvernement australien pour le commerce et l’investissement a déclaré que le Vietnam occupait la troisième place en Asie du Sud-Est en termes de nombre de start-ups et la 20e dans la liste des économies de start-up.

Appréciant le rôle de la science et de la technologie dans la croissance économique, le docteur Pham Van Tan, ancien vice-président et secrétaire général de l’Union des associations scientifiques et technologiques du Vietnam (VUSTA), a fait savoir que ces dernières années, le Vietnam maintenait toujours une croissance économique à un niveau relativement élevé par rapport aux autres pays de la région et du monde et mobilisait des ressources pour faire évoluer la structure économique dans une direction positive. La croissance économique du Vietnam a progressivement diminué la dépendance à l’exploitation des ressources, aux exportations brutes et à l’expansion du crédit et s’est progressivement basée sur la science, la technologie et l’innovation.

À côté du soutien par le biais du prix de la créativité technique du Vietnam (Vifotec) organisé chaque année, après six ans de mise en place et de développement, le programme Techfest Vietnam a attiré plus de 20 000 participants, 2 600 start-ups et 1 000 investisseurs domestiques et internationaux. Avec le thème « Adaptation - Transformation - Percée », Techfest Vietnam 2020 poursuit l’objectif de connecter les ressources nationales et internationales pour soutenir les start-ups dans le contexte difficile causé par le Covid-19.

Bien que la détermination et le mécanisme soient de mise, l’un des plus grands obstacles du Vietnam à l’heure actuelle, selon de nombreux experts, réside dans les difficultés de la mise en œuvre. L’évaluation de la Banque mondiale (BM) a récemment indiqué que la qualité des ressources humaines du Vietnam n’était actuellement que de 3,39/10 points, tandis que celle de la République de Corée est de 6,91, celle de l’Inde de 5,76, celle de la Malaisie de 5,59 et celle de la Thaïlande de 4,94.

Ainsi, la clé du succès est le facteur humain, surtout dans le contexte où le Vietnam transforme son modèle de croissance vers le développement d’une économie du savoir et la promotion de l’innovation. La formation pour améliorer la qualité des ressources humaines aidera à perfectionner la capacité de transfert et d’application de la technologie.

Pham Thanh Huy, recteur de l’Université Phenikaa, a suggéré que dans la stratégie de développement du pays, il était nécessaire d’avoir des solutions spécifiques pour améliorer la qualité de l’éducation et de la formation aux niveaux universitaire et post-universitaire. Il faut aussi créer des mécanismes et des politiques raisonnables et synchrones pour attirer et utiliser efficacement des ressources humaines de haute qualité et investir dans la promotion de la recherche scientifique et les activités de transfert de technologie dans les universités, en particulier les universités axées sur la recherche, et les universités innovantes axées sur l’innovation. Cela afin d’élaborer des politiques visant à encourager les activités de recherche scientifique, le transfert de technologie et l’innovation dans les universités et améliorer la capacité à maîtriser et à appliquer la technologie dans les entreprises.

En ce qui concerne la politique scientifique et technologique, il existe plusieurs recommandations spécifiques.

Tout d’abord, il est nécessaire d’augmenter rapidement la capacité technologique, d’accroître le contenu technologique des produits et services et de mettre l’accent sur la capacité de recherche et développement, l’innovation et l’application de la technologie aux entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises.

Ensuite, il faudra se concentrer sur le développement et la formation d’un marché scientifique et technologique avec des fournisseurs diversifiés et compétitifs.

Dans le même temps, il faudra aussi perfectionner rapidement la loi sur la propriété intellectuelle afin que les réglementations et les sanctions garantissent la transparence, la fiabilité et l’efficacité.

Cela conduira à une science et une technologie vietnamiennes développées, ce qui permettra de créer une percée dans les années à venir.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: