Les relations entre l’ASEAN et ses partenaires se développent de plus en plus effectivement

Mardi, 11 août 2020 à 16:56:57
 Font Size:     |        Print
 

Phan The Thang, directeur adjoint du Département de l’Information et des Données du Centre ASEAN - République de Corée. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - L’ASEAN a établi son partenariat avec 16 pays et mis au niveau de partenariat stratégique avec de nombreux autres pays du monde comme les États-Unis, la Chine, l’Union européenne, la Russie, le Japon, etc.

Au cours des dernières années, les relations extérieures de l’ASEAN ont continué de s’étendre, de s’approfondir et de contribuer substantiellement à la réalisation de l’objectif commun d’assurer la paix, la sécurité, la stabilité, la coopération et le développement pour les états membres et la région, ainsi qu’à renforcer la position de l’association dans la scène mondiale.

Il s’agissait d’une déclaration de Phan The Thang, directeur adjoint du Département de l’Information et des Données du Centre ASEAN - République de Corée, à l’occasion du 53e anniversaire de la fondation de l’ASEAN (8 août 1967 - 8 août 2020).

Phan The Thang a déclaré que les relations entre l’ASEAN et ses partenaires étaient actuellement mise en œuvre à travers une variété de cadres de coopération, par exemple ASEAN+1 (le dialogue entre l’ASEAN et chaque pays partenaire), ASEAN+3 (ASEAN e la Chine, le Japon et la République de Corée), le Sommet de l’Asie de l’Est (EAS), le Forum régional sur la sécurité (ARF) et La Conférence des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM+), etc.

Jusqu’à présent, l’ASEAN a établi des partenariats avec 16 pays et construit un partenariat stratégique avec beaucoup de ses partenaires comme les États-Unis, la Chine, l’Union européenne (UE), la Russie, le Japon, l’Inde, la République de Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

De nombreux programmes et plans de coopération dans les domaines de la politique et de la sécurité, de l’économie, de la culture et de la société, visant à renforcer la connexion et à réduire l’écart de développement, ont été élaborés et activement mis en œuvre par les parties, contribuant à maintenir la paix et la stabilité régionales.

Le nombre de pays souhaitant établir des partenariats avec l’ASEAN a augmenté rapidement ces dernières années. En outre, l’ASEAN n’a cessé d’élargir et d’approfondir ses relations avec de nombreuses organisations internationales, notamment l’Organisation des Nations Unies et l’Union du Pacifique.

À ce jour, les 93 pays ont envoyé des ambassadeurs auprès de l’ASEAN, de nombreux pays et organisations extérieures continuent de prêter attention et souhaitent établir des relations avec l’ASEAN.

Selon Phan The Thang, en tant qu’initiative de l’ASEAN visant à promouvoir le commerce entre les pays du bloc et six principaux partenaires commerciaux, dont la Chine, le Japon, l’Inde, la République du Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, l’Accord du Partenariat économique global régional (RCEP) est négocié depuis 2013.

Après six ans de négociations, 15 pays (à l’exception de l’Inde qui a demandé le retrait), représentant environ un tiers de la population mondiale et environ un tiers du produit intérieur brut (PIB) mondial, visent à signer le RCEP cette année.

Ces résultats positifs montrent que les partenaires valorisent les relations avec l’ASEAN, soutiennent la centralité de l’ASEAN dans la structure régionale et destinent une assistance active à l’ASEAN dans la construction et l’établissement d’une communauté de l’ASEAN plein de connexions régionales.

Les partenaires ont également exprimé leur engagement à participer activement aux mécanismes régionaux dirigés par l’ASEAN, contribuant au maintien de la paix, de la sécurité, de la stabilité et à l’amélioration du développement socio-économique dans la région.

Phan The Thang a déclaré que le développement exceptionnel des relations extérieures de l’ASEAN au cours des dernières années avait également contribué à la croissance économique de l’ASEAN. L’ASEAN est actuellement la 5e plus grande économie du monde avec un PIB total de 3 110 milliards de dollars en 2019 et le 3e marché mondial avec une population totale de plus de 654 millions de personnes.

La coopération et le soutien solides de nombreux pays et partenaires dans le monde créent davantage de possibilités d’investissement et de commerce dans la région. Avec un taux de croissance prévu de plus de 5% par an, l’ASEAN devrait dépasser le Japon pour devenir la 4e économie mondiale d’ici 2025 après la Chine, l’Inde et les États-Unis.

Cependant, l’ASEAN est confrontée à un certain nombre de défis tels que la révolution industrielle 4.0, les tensions commerciales entre les grands pays, le déficit commercial, les problèmes liés au changement climatique, la protection de l’environnement et le vieillissement de la population.

Evaluant en particulier les relations d’amitié et de coopération entre l’ASEAN et la République de Corée, Phan The Thang a déclaré que ces liens se développaient brillamment et profondément dans de nombreux domaines ces dernières années. L’ASEAN et la République de Corée ont établi une relation de dialogue à partir de 1989 et mis au niveau de partenariat stratégique en 2010.

Depuis lors, la relation entre les deux parties s’est développée rapidement avec un chiffre d’affaires des transactions multiplié par 20 et les échanges interpersonnels multipliés par 100.

Selon Phan The Thang, dans le domaine économique, la République de Corée est le 5e partenaire commercial et investisseur de l’ASEAN, tandis que ce bloc régional est le 2e partenaire commercial et la 3e destination d’investissement de la partie sud-coréenne.

L’ASEAN est actuellement la destination touristique la plus populaire des sud-coréens avec 10,1 millions d’arrivées en 2019, tandis que la République de Corée est la première destination pour les travailleurs, les étudiants et les touristes de l’ASEAN avec 2,7 millions d’arrivées en 2019.

Actuellement, il y a environ 647 000 personnes aséaniennes en République de Corée et 380 000 sud-coréens résidant et travaillant dans l’ASEAN.

Avec la volonté de devenir un partenaire fiable et durable de l’ASEAN, depuis 2017, le Président sud-coréen Moon Jae-in a initié et fortement promu la « Nouvelle politique vers le Sud » pour renforcer les relations entre la République de Corée et l’ASEAN dans de nombreux domaines.

En outre, les dirigeants sud-coréens ont affirmé que son pays soutenait le rôle central de l’ASEAN dans la région, en participant activement aux mécanismes de coopération lancés par l’ASEAN.

D’ajouter que dans le contexte actuel, l’ASEAN continue de faire face à de nombreux défis dans les domaines de la sécurité et de l’économie. En particulier, l’épidémie d’infections respiratoires aiguës Covid-19 a non seulement causé de graves dommages aux personnes, mais également gravement affecté tous les aspects de la vie socio-économique des pays de l’ASEAN et des activités de coopération et d’échange dans l’intérieur de l’ASEAN ainsi qu’entre l’ASEAN et ses partenaires.

Des défis se posent maintenant, tels que la nécessité de renforcer la résilience de l’ASEAN pour contrôler efficacement l’épidémie et restaurer les activités économiques et commerciales régionales et internationales, la stabilisation de la vie des populations et les entreprises, le renforcement de la coopération intra-régionale, la construction d’une communauté de l’ASEAN forte conformément aux objectifs fixés, l’élargissement des relations extérieures de l’ASEAN avec ses partenaires dans un esprit de respect mutuel et de coopération réciproque pour des bénéfices communes, et la promotion du rôle central de l’ASEAN.

Dans le domaine de la sécurité, l’ASEAN est également confrontée à de nombreux défis complexes, notamment des tensions croissantes dans des points chauds tels que la Mer Orientale, la péninsule coréenne, le Moyen-Orient, etc, ainsi que les défis de sécurité non traditionnels, en particulier la sécurité sanitaire, la sécurité de l’eau et la cyber-sécurité.

L’ASEAN nécessite d’améliorer sa capacité de réponse à la pandémie de Covid-19, en minimisant les impacts de l’épidémie et en promouvant la reprise et le développement durable, la relance et l’assurance des flux commerciaux et d’investissement, etc.

L’ASEAN et la République de Corée continuent de promouvoir la coopération économique dans de nombreux aspects tels que le commerce, l'investissement, la coopération dans la sylviculture et la pisciculture dans le but d’intensifier la connexion et de réduire l’écart de développement.

En outre, la République de Corée promeut le soutien et la coopération avec l’ASEAN dans les transports, l’énergie, la gestion des ressources en eau, les technologies de l’information intelligentes, le développement des ressources humaines, la formation professionnelle et le développement des villes intelligentes pour accroître la connectivité entre l’ASEAN et ce pays d’Asie du Nord-Est et dans l’intérieur de l’ASEAN.

La République de Corée attache une grande importance aux relations avec l’ASEAN et soutenait ce bloc pour réussir à construire la Communauté de l’ASEAN, en renforçant leur coopération en matière de sécurité traditionnelle et de sécurité non traditionnelle telle que la criminalité transnationale, le terrorisme, la drogue, la cyber-sécurité et la sécurité maritime.

À noter que Phan The Thang a affirmé que cette coopération nécessaire, d’une part, contribuait à promouvoir le développement socioéconomique des pays de l’ASEAN, tout en contribuant au maintien d’un environnement de paix, de sécurité et de stabilité dans la région, y compris la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale. Et vice versa, l’ASEAN joue également un rôle important dans la promotion de la paix et de la prospérité avec la République de Corée dans la péninsule coréenne.

NDEL